Tag: sahel

spot_imgspot_img

[Témoignages] Ménaka : « Ils ont détruit les habitations et d’autres bâtiments pour nous chasser »

Au mois de mars 2022, L’EIGS [État Islamique au Grand Sahara] a mené des attaques meurtrières contre certains villages de la région de Ménaka, au Mali. Il s’agit notamment des affrontements entre les combattants de l’EIGS et certains groupes armés signataires de l’Accord d’Alger [Mouvement pour le Salut de l’Azawad (MSA) et le Groupe Autodéfense Touareg Imghad et Alliés (GATIA)].

[Rapport] Sahel : huit civils tués chaque jour dans des violences, note la Coalition citoyenne

Dans son nouveau rapport de suivi, publié jeudi 16 juin, la Coalition citoyenne pour le Sahel révèle l’ampleur de la crise sécuritaire dans la région et appelle à une approche radicalement différente basée sur les besoins des population.

Burkina Faso : après l’attaque à Seytenga, situation difficile pour les rescapés

Dans la nuit du 11 au 12 juin 2022, des individus armés ont attaqué Seytenga, dans l’est du Burkina Faso. Cette énième attaque a entraîné la mort de plusieurs civils. La situation est difficile pour les rescapés. Le gouvernement burkinabè a décrété un deuil de trois jours, à compter du mardi 14 juin 2022, en soutien aux victimes de cet incident.

Niger : la MCC obtient une autorisation d’exploitation d’une carrière permanente de calcaire

Pour réduire les importations du ciment au Niger, le gouvernement nigérien a adopté, vendredi dernier, un projet de décret pour l’exploitation de la carrière permanente de calcaire, de sable et d’argile de la société MCC.

Centre du Mali : le légendaire vivre ensemble entre Dogons et Peuls en mal

Avec la crise sécuritaire au centre du Mali, le vivre ensemble est de plus en plus mis en mal, notamment entre Dogons et Peuls.

De Kayes à Nioro du Sahel, un carnet de voyage sur le changement climatique

Entre 400 et 600 km de la capitale malienne, Bamako, la réalité du changement climatique ne saute plus aux yeux d'un observateur averti. A Nioro du Sahel et Kayes, le vent violent, accompagné d'une immense poussière sous un soleil à vomir du feu, sont assez parlants.