Home InvestigationsOpinion [Storytelling] Kidal reborn : la victoire de la résilience sur le trafic

[Storytelling] Kidal reborn : la victoire de la résilience sur le trafic

0 comment 245 views

Dans ce récit fictionnel, Chiencoro Diarra prête sa plume à Omar, un jeune natif de Kidal.  Après une décennie d’exil causé par les exactions terroristes qui ont marqué sa région, Omar est de retour sur sa terre natale. L’armée réussit à reprendre le contrôle de cette terre autrefois troublée. À travers la plume magistrale de l’auteur, plongez au cœur d’une aventure où les émotions, les défis et les découvertes s’entrelacent. 

Il était une fois, dans la région ensoleillée de Kidal, Omar, un jeune garçon qui avait grandi dans un monde dépourvu de tout moyen de divertissement. La connexion internet et les services sociaux de base semblaient être des rêves lointains. 

Les cicatrices d’une décennie de gouvernance jihadiste

Ce jeune garçon, c’était moi. Il y a dix ans, j’avais quitté ma ville natale, fuyant à l’étranger en raison de l’insécurité croissante dans ma région. Une zone où l’absence de l’État était devenue un privilège pour les malfaiteurs, transformant cette partie du pays en une zone noire, où le trafic de psychotropes empoisonnait l’air. Mais le vent du changement souffla, et j’appris la merveilleuse nouvelle de la reprise de Kidal, l’Adrar des Ighoras.

Une explosion de joie résonna en moi, comme si un nouveau soleil brillait au zénith de ma vie. Sans hésitation, j’ai commencé à faire mes bagages, prêt à revenir au bercail. Kidal, la ville emblématique, avec son histoire riche et ses nombreuses potentialités, m’appelait.

Cependant, à mon arrivée, les cicatrices d’une décennie de gouvernance jihadiste étaient encore visibles, comme des empreintes indélébiles dans le sable du temps. Une région presque abandonnée, une économie au ralenti, une ville où le temps semblait s’être arrêté, et avec lui, la vie.

Kidal, une destination touristique prisée

Pourtant, grâce à la nouvelle vision souverainiste des autorités du pays, Kidal se transforma. La ville, autrefois délaissée, devint une destination touristique prisée, contribuant de manière significative à l’économie locale et nationale. Les anciens alliés du pays, qui avaient tenté d’isoler la région pour des intérêts personnels, furent étonnés du rayonnement fulgurant de cette terre reconquise par l’armée nationale.

Ainsi, mon histoire personnelle devint un chapitre dans le livre captivant de la résilience de Kidal, une histoire où la lumière de la reconnaissance et de la joie dissipa l’ombre d’une décennie sombre, transformant une région autrefois oubliée en une étoile étincelante sur la carte nationale.

Chiencoro Diarra 

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate