CENOU : la couverture sanitaire des étudiants comme activité phare en 2022

Date:

Share post:

Dans la journée du 28 décembre 2021, s’est tenue à Kabala, la 23e session ordinaire du Conseil d’administration du Centre national des œuvres universitaires du Mali (Cenou). Plusieurs activités ont été menées en 2021 avec un budget autour de 21 milliards de francs CFA et des projets novateurs en vue pour 2022.

Présidés par la présidente du conseil d’administration — Mme Diarra Haby Sanou, représentant également le ministre malien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, les travaux de la 23e session du Conseil d’administration du Cenou ont eu lieu, mardi 28 décembre.

Conseil d'administration du CENOU
Les membres du Conseil d’administration du CENOU. 📷 Sagaidou Bilal/Sahel Tribune

Cette 23e session ordinaire, a rappelé Mme Diarra Haby Sanou dans son discours d’ouverture, s’est tenue « dans un contexte difficile, caractérisé par une crise sanitaire mondiale qui a impacté tous les segments de la vie, mais également par des difficultés internes » Lesquelles difficultés sont « liées essentiellement à l’insuffisance des ressources financières disponibles pour satisfaire les besoins et répondre efficacement aux multiples sollicitations ».

Des réalisations phares

Malgré ces difficultés, on note plusieurs activités phares réalisées cette année par le Cenou. Il s’agit notamment de « l’adoption du plan stratégique 2021-2025 ; la poursuite de la mise en œuvre effective des recommandations du forum sur l’insécurité en milieu scolaire et universitaire ; l’organisation d’un atelier de formation à l’endroit des membres du Bureau de Coordination de l’AEEM à Ségou ; l’opérationnalisation de l’application mobile de dépôt des demandes de bourse en ligne ».

A ceux-ci s’ajoute, selon le Colonel major Ousmane Dembélé, directeur du Cenou, « la désignation des points focaux au niveau des IES dans le cadre de l’amélioration du traitement des allocations financières des étudiants ; l’organisation de l’atelier d’immatriculation des bacheliers de 2021 du 26 octobre au 2 novembre à Siby ; le traitement de tous les dossiers de paiement des allocations financières reçus des IES ; l’organisation de conférences sur les œuvres universitaires, en marge de la Semaine de l’étudiant ».

Au titre de l’année 2021, le Cenou, par la voix de son directeur général, a mené ses activités avec un budget autour de 21 milliards de francs CFA dont à peu près 18 milliards consacrés à la prise en charge des allocations financières des étudiants.

Couverture sanitaire

Pour l’année 2022, « nous allons procéder à la relecture de certains textes de gestion du Cenou pour l’adapter au contexte Licence Master Doctorat. Ces relectures vont nous permettre d’atteindre une certaine efficacité par rapport à nos prestations ».

Dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des étudiants, il est prévu de renforcer les capacités d’accueil au niveau du campus de l’IPR, d’y construire une nouvelle résidence. Mais aussi procéder à la rénovation des anciennes résidences qui sont dans un état de dégradation avancée.

« Comme activité phare en 2022, nous avons prévu d’opérationnaliser l’assurance maladie volontaire pour les étudiants. C’est-à-dire que nous allons offrir aux étudiants une couverture sanitaire qui va leur donner une certaine assurance sur l’ensemble du territoire malien », a laissé entendre le Colonel-major Ousmane Dembélé.

Sahel Tribune

Sahel Tribune
Sahel Tribunehttps://saheltribune.com
Sahel Tribune est un site d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits, crée en 2020 au Mali, sous le nom Phileingora. C’est en 2021 que ce nom bascule vers Sahel Tribune afin d’offrir un contenu plus adapté à nos lecteurs et partenaires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires

DEF à Lobougoula, trois écoles accompagnées par l’association RJDL

Au Mali, les examens du DEF (Diplôme d’études fondamentales) ont pris fin, mercredi 29 juin 2022. Ils étaient 237 540 candidats inscrits cette année, selon les chiffres du ministère de l'éducation nationale, répartis entre 1801 centres à travers le pays.

Guinée : le préfet de Siguiri limogé pour avoir « coiffé » un candidat au Bac

« Le lieutenant-colonel Ibrahima Douramoudou Keïta, matricule 18342G, précédemment préfet de Siguiri, est relevé de ses fonctions et mis à la disposition de l'état-major général des armées »

École malienne : ProEDIC, une plateforme virtuelle avec des contenus pédagogiques

Lancé au Mali le jeudi 17 décembre 2020, le ProEDIC vise à promouvoir la création d’environnement adapté aux apprentissages innovants, à travers la collaboration entre le lycée technique de Ségou (Mali) et deux écoles en Espagne via une plateforme virtuelle.

Mali : des élèves-maitres attendent toujours le début de leur stage d’initiation

Pour non-paiement de leurs arriérés d’heures supplémentaires d’encadrement des élèves-maitres des Instituts de Formation de Maitres (IFM), des syndicats de l’enseignement fondamental et de l’enseignement normal de Kayes et de Kati refusent d’encadrer les élèves-maitres en phase d’initiation. Il s’agit des élèves-maitres de la 3e année (niveau DEF) et de la 1ère année (niveau BAC), qui doivent bénéficier de trois mois de stage dans les écoles fondamentales des CAP respectifs.
%d blogueurs aiment cette page :