Au Cenou, le Conseil d’administration déjà satisfait du taux d’exécution des activités 2021

Au Cenou, le Conseil d’administration déjà satisfait du taux d’exécution des activités 2021
Conseil d'administration, à mi-parcours, du CENOU, le 24 août 2021. ©F. Togola/Sahel Tribune

La 22e Session, à mi-parcours, du Conseil d’Administration du Cenou s’est tenue, mardi 24 août 2021, à la Cité universitaire de Kabala. Le directeur général du CENOU et le conseil d’administration ont été satisfait du taux d’exécution du programme d’activité 2021.

À l’ouverture des travaux, le président du Conseil d’administration n’a pas manqué d’évoquer les difficultés auxquelles le Cenou est confronté dans l’accomplissement de ses tâches. « Les besoins sont énormes et les ressources sont limitées », a déclaré Pr. Amadou Kéïta. Selon le ministre, « La problématique de l’adéquation des textes n’est pas une moindre préoccupation ».

Évaluation à mi-parcours

Cette 22e session visait surtout à faire l’état d’exécution des recommandations, l’examen et l’adoption à mi-parcours du rapport d’activités 2021, des états financiers de l’exercice 2021 ainsi que l’état d’exécution du budget 2021. « Cette session intermédiaire vise à évaluer les activités qui ont été programmées en début d’année lors de la session budgétaire », a précisé le directeur général du Cenou, colonel Ousmane Dembélé.

Le ministre Keïta a exhorté les membres du CA à « faire preuve de plus de perspicacité et d’esprit d’initiative pour accompagner le CENOU » dans l’accomplissement de sa mission.

Le Colonel Ousmane Dembélé a largement apprécié la présence du ministre Keïta à cette session. Une présence qui témoigne l’attachement de celui-ci à l’enseignement supérieur et de façon générale à l’éducation.

Avec un taux d’exécution de 60 %, le directeur général s’est dit d’ores et déjà satisfait et reste confiant que « Malgré les nombreux défis, nos objectifs seront atteints d’ici la fin de l’année ».

Meilleure gouvernance

Convaincu que « le renouveau de l’enseignement supérieur passe par une meilleure gouvernance du sous-secteur dans tous ses compartiments », le président du Conseil d’administration a souligné l’importance d’une amélioration constante des services sociaux en plus d’un enseignement de qualité. Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a réitéré, au cours de cette session, son appel à l’apaisement dans l’espace scolaire et universitaire. 

L’association des élèves et étudiants du Mali ainsi que la Fédération nationale des parents d’élèves et étudiants du Mali (FENAPEEM) étaient présentes également à cette session. Elles font partie du Conseil d’administration, qui « joue un rôle de vigie » pour cet établissement public à caractère administratif (EPA).

F. Togola

Chiencoro

Chiencoro a plusieurs années d'expérience dans la presse écrite et le blogging au Mali. Il est présentement journaliste-reporter à Sahel Tribune.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

%d blogueurs aiment cette page :