Home Actu ZLECAF : la Cédéao approuve sa stratégie pour un espace ouest-africain prospère

ZLECAF : la Cédéao approuve sa stratégie pour un espace ouest-africain prospère

0 comment 212 views

Pour saisir les opportunités de croissance et de prospérité qu’offre la région ouest-africaine, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) adopte une stratégie régionale visant à accélérer dans l’espace ouest-africain, la mise en œuvre de l’Accord portant création de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF).

Réunie les 6 et 7 juillet 2023 à Bissau, en Guinée-Bissau, lors de la 90e session du Conseil des ministres de la CEDEAO, la Commission de l’organisation régionale a approuvé sa stratégie en matière de mise en œuvre de l’Accord portant création de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF). Cette étape, qui fait suite à l’adoption de la Stratégie par les ministres du Commerce et de l’Industrie de la CEDEAO (ECOMOTI), lors de la troisième réunion ministérielle tenue les 27 et 28 avril dernier à Abidjan, reste une lueur d’espoir, offrant des opportunités significatives pour les entreprises à travers le continent.

Stimuler considérablement le commerce intra-africain

Il n’échappe à personne que l’économie mondiale est actuellement confrontée à des défis sans précédent, notamment les guerres commerciales, perturbations des systèmes de transport et de logistique, chocs liés à la pandémie de la COVID-19, tensions géopolitiques telles que le conflit actuel entre la Russie et l’Ukraine et ses ramifications pour la sécurité alimentaire et le prix du pétrole, ainsi que l’impact du changement climatique.

En effet, la ZLECAF est l’un des projets phares de l’Agenda 2063 de l’Union africaine. Il s’agit d’un ambitieux accord commercial qui porte sur des domaines essentiels de l’économie africaine, notamment le commerce numérique et la protection des investissements. En éliminant les obstacles qui constituent pour les entreprises africaines un frein au commerce de biens et services et à l’investissement sur le continent, la mise en œuvre complète de la ZLECAF devrait stimuler considérablement le commerce intra-africain, en particulier le commerce de la production à valeur ajoutée. Il s’agit également d’ouvrir de nouveaux secteurs économiques, en créant des emplois pour les populations jeunes et dynamiques du continent.

À travers la mise en œuvre de cette stratégie régionale, les pays africains peuvent devenir des compétiteurs mondiaux et bénéficier de la ZLECAF, en investissant dans des infrastructures essentielles, et en promouvant l’innovation et la technologie. Il s’agit de garantir l’intégration effective des économies ouest-africaines dans le marché continental, en s’appuyant sur les progrès et les acquis de l’intégration régionale en Afrique de l’Ouest, de façon à tirer le meilleur parti des avantages économiques d’un marché commun africain.

Se positionner en tant que concurrents mondiaux

Il ne fait aucun doute que la Stratégie de la CEDEAO en matière de mise en œuvre de la ZLECAF répond à l’ambition 2023 de l’Union africaine, orientée vers « l’accélération de la mise en œuvre de la ZLECAF », qui est entrée en vigueur le 1er janvier 2021, date marquant le début des échanges sur un marché unique africain regroupant 54 pays, dont 13 États membres de la CEDEAO. Elle vise notamment à améliorer l’efficacité du cadre d’intégration commerciale de la région, à renforcer la coordination entre les États membres sur leurs stratégies nationales de mise en œuvre de la ZLECAF. Il s’agit aussi de renforcer la capacité de production des États membres et leur capacité à s’engager dans la politique commerciale stratégique africaine, et à faire de la ZLECAF un outil efficace pour l’autonomisation économique des femmes et des jeunes.

En promouvant l’innovation et la technologie, en investissant dans les infrastructures essentielles et en améliorant la qualité de leurs produits, les pays africains peuvent se positionner en tant que concurrents mondiaux et profiter des opportunités offertes par la ZLECAF. Toute chose qui permettra non seulement de promouvoir la croissance économique et de réduire la pauvreté, mais aussi de renforcer l’intégration et la coopération régionales, ce qui conduira ainsi à un avenir plus prospère pour tous les Africains.

Bakary Fomba

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate