Home Actu CESA : Siriman Seydou Niaré, désormais numéro 1 des étudiants d’Afrique

CESA : Siriman Seydou Niaré, désormais numéro 1 des étudiants d’Afrique

0 comment 335 views

Le Mali prend la tête de la Confédération estudiantine et scolaire d’Afrique (CESA) pour les deux années à venir, soit de 2023 à 2025. Le Secrétaire général du bureau national de coordination des élèves et étudiants du Mali, Siriman Seydou Niaré est désormais le numéro 1 de cette organisation estudiantine. 

Le 3e congrès de la Confédération estudiantine et scolaire d’Afrique s’est tenu du 31 aout au 2 septembre 2023. Le Mali sort honoré de cette rencontre qui a regroupé plusieurs pays d’Afrique. Il s’est soldé par l’élection du Malien Seydou Siriman Niaré, à la tête de cette organisation.

3ème congrès de la CESA
Election de Siriman Seydou Niaré à la tête de la CESA lors du 3ème congrès de la Confédération. CESA.

La jeunesse au cœur de la construction africaine  

Dans le cadre de l’émancipation de la jeunesse africaine, les étudiants maliens ont pour modèle le président malien de la transition, a indiqué Amadou Diallo, secrétaire général adjoint de la Confédération.  

Au cours d’une rencontre avec le nouveau bureau de la CESA, le lundi 4 septembre dernier, le président Goita a fait savoir aux étudiants toutes les difficultés pour les États africains de se développer sans le capital humain. C’est pourquoi ces jeunes doivent s’investir davantage dans les études afin que la voix de l’Afrique puisse être comptée dorénavant.

3ème Congrès de la CESA à Bamako
3ème Congrès de la CESA à Bamako, du 31 aout au 2 septembre 2023. CESA.

Lors de la clôture du 3e congrès, le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop a salué la vision de la CESA qui « s’arrime aux priorités des Autorités de Transition malienne de forger une jeunesse responsable et bien formée, participant activement à la construction nationale, dans une mouvance panafricaniste, d’unité et d’intégration des peuples ». Cette jeunesse qui constitue plus de 70 % de la population africaine. 

Un mandat dédié au combat pour les étudiants

« L’éducation demeure la clé de la connaissance, une source de lumière et d’espoir qui fera de la jeunesse un acteur préparé pour relever n’importe quel défi et participer à la construction et au développement durable du continent », a expliqué le diplomate malien. Il a exhorté les participants à faire de leurs études, une priorité en vue d’utiliser leur connaissance comme « une arme de construction massive ».

« C’est un sentiment de fierté qui m’anime aujourd’hui d’être à la tête de cette Confédération », s’est réjoui Siriman Seydou Niaré, qui consacre son mandat au combat pour l’amélioration des conditions de vie des étudiants d’Afrique. 

Créée en 2015 au Burkina Faso, la Confédération estudiantine et scolaire d’Afrique compte 37 pays d’Afrique. Elle se bat pour l’amélioration des conditions de vie et d’étude des étudiants d’Afrique. L’intégration africaine, la mobilité des étudiants, l’harmonisation des inscriptions dans les différentes universités font également partie des combats de cette organisation.

Chiencoro Diarra 

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate