Mali : retour sur les attaques simultanées de trois camps militaires à Sévaré, Niono et Bapho

Date:

Share post:

Au Mali, la lutte contre le terroriste n’est pas encore gagnée. Les forces armées maliennes de défense et de sécurité ont essuyé, dimanche 24 avril, trois attaques simultanées contre les camps militaires de Sévaré, Niono et Bapho.

Selon les récits qui nous sont parvenus de Niono, le véhicule piégé a vite été maîtrisé grâce à la vigilance de la sentinelle. Qui a tiré, selon toujours les récits, sur cette voiture piégée. Laquelle finira sa course sur un manguier.

Par l’ampleur de la détonation, comme on peut le constater sur les images, certaines maisons ont été endommagées. Le kamikaze, selon toujours nos sources, serait une femme. « L’élément intéressant, qui est toujours à vérifier, est que le kamikaze était une femme », nous apprend-on. Avant de préciser que  « le corps est vraiment méconnaissable ».

Bilan provisoire

Dans un communiqué de l’État-major malien, le bilan provisoire fait état de 04 blessés et 02 véhicules endommagés (côté des Forces armées maliennes, FAMas), dans cette attaque du camp de Niono, survenue ce dimanche 24 avril. Une attaque simultanée avec deux autres du camp de l’Armée de Terre de Sévaré et celui de Bapho.

Pour Sévaré, selon le communiqué, il y a eu « 06 morts majoritairement dû à l’effondrement du poste de police et 15 blessés » (côté FAMas). Côté ennemi, le communiqué indique qu’il y a « 11 morts dont le Kamikaze » et plusieurs matériels récupérés. Au camp de Bapho, l’on compte officiellement « 01 blessé et 01 hélicoptère légèrement endommagé », pour les FAMas. Côté ennemi, aucun chiffre n’est encore donné.

« Preuve de grande réactivité, de professionnalisme mais aussi de bravoure »

Les trois attaques simultanées et complexes ont été revendiquées par un groupe terroriste affilié à Al-Qaïda. Dans un communiqué publié le jour de l’attaque, le JNIM a annoncé avoir capturé des « soldats des forces russes de Wagner dans la région montagneuse de l’état de Ségou, ces forces criminelles qui ont participé avec les forces maliennes aux opérations de débarquement aérien sur le marché du village de Moura et qui y ont affronté un certain nombre de moudjahidines ».

Le directeur de la Direction de l’information et des relations publiques des armées, le Colonel Souleymane Dembélé, au cours d’une conférence de presse, lundi 25 avril 2022, a salué la réactivité des forces armées maliennes. « Les FAMa [Forces armées maliennes] ont fait preuve de grande réactivité, de professionnalisme mais aussi de bravoure. Les dégâts allaient être encore plus grands n’eut été la vigilance des hommes en faction à l’instant. Tous ont réagi positivement, sauf que certains y ont laissé la vie », a-t-il souligné.

La rédaction

Sahel Tribune
Sahel Tribunehttps://saheltribune.com
Sahel Tribune est un site d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits, crée en 2020 au Mali, sous le nom Phileingora. C’est en 2021 que ce nom bascule vers Sahel Tribune afin d’offrir un contenu plus adapté à nos lecteurs et partenaires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires

Au Mali, l’élaboration de la politique de sécurité nationale tend vers sa finalisation

Au Mali, l’élaboration de la politique de sécurité nationale, initiée depuis 2014, tend vers sa finalisation. Un atelier de haut niveau s'est tenu du 26 au 27 mai à Koulouba pour discuter et clarifier des concepts du projet.

Transport à Ségou : organiser le secteur des mototaxis pourvoyeur d’emploi

A Ségou, quatrième ville administrative du Mali, le secteur des engins à deux et trois roues à usage de taxi est en pleine expansion. Pourvoyeur d’emploi pour nombre de jeunes, le marché des mototaxis manque d’organisation.

Centre du Mali : le légendaire vivre ensemble entre Dogons et Peuls en mal

Avec la crise sécuritaire au centre du Mali, le vivre ensemble est de plus en plus mis en mal, notamment entre Dogons et Peuls.

Gouvernance : au Mali, une nouvelle initiative pour la gestion des ressources humaines

Dans la gestion des ressources humaines de l’État et des collectivités territoriales, le Mali est confronté à d’énormes défis, notamment l’existence de travailleurs fantômes, la réalisation de plusieurs paiements pour les mêmes bénéficiaires, des paiements pour un travail non effectué
%d blogueurs aiment cette page :