Lutte contre le terrorisme : nouvelle structuration du dispositif militaire au Burkina Faso

Date:

Share post:

Dans une Adresse à la Nation, dimanche 4 septembre 2022 à Dori, une localité à haut défi sécuritaire, le président du Faso, le Lieutenant-Colonel Paul Henri Sandaogo Damiba, a fait le point de la progression dans la lutte antiterroriste au Burkina Faso.

Le Burkina Faso, à l’instar d’autres pays du Sahel, est confronté à un problème d’insécurité depuis plus d’une décennie. Pour lutter efficacement contre ce phénomène, le pays des « hommes intègres » envisage d’emprunter une nouvelle voie plus adaptée aux réalités du terrain. Il s’agit notamment de la mise en place d’une « nouvelle structuration » de son Armée. Le Lt-Col. Damiba annonce une réorganisation profonde du dispositif opérationnel de l’armée burkinabè, en vue de mettre en place un maillage territorial adapté à l’évolution de la menace terroriste dans le pays.

Dans son adresse à la Nation, consacrée au bilan des cinq derniers mois dans la lutte contre le terrorisme dans ce pays sahélien, le président Damiba a fait un diagnostic sans état d’âme de la Nation burkinabè. Il reconnait ainsi la responsabilité de tous, y compris de l’armée dans son délitement. « À commencer par nous, Forces de défense et de sécurité chargées de défendre le territoire et de protéger nos populations. Les divisions internes nous ont fragilisés. Certaines actions des nôtres ont malheureusement plus contribué à attiser le feu, plutôt qu’à l’éteindre », a-t-il déploré. Toutefois, le Lt-Col. Damiba rappelle à une prise de conscience collective et un sursaut patriotique des Burkinabè.

Poursuivre et intensifier les actions militaires

Cinq mois après le dernier discours, tenu le 1er avril dernier, les premiers signes de la restauration et de la refondation sont perceptibles, se réjouit le président Damiba. Pour preuve, Paul Henri Sandaogo Damiba cite entre autres, la multiplication des actions militaires offensives menées par les Forces de Défense et de Sécurité burkinabè et les VDP (les volontaires pour la défense de la patrie) au moral retrouvé. Selon ses précisions, l’acquisition d’équipements militaires performants a permis une désorganisation du dispositif de l’ennemi, réduit désormais à des actions d’éclat. Ce n’est pas tout. Le Lt-Col. Damiba souligne également le programme de démobilisation, déjà en marche.

Il s’agira notamment de poursuivre et d’intensifier les actions militaires, afin de réduire les capacités de nuisance des forces du mal. Toute chose qui permettra de « restreindre davantage et de façon décisive la liberté de manœuvre des groupes qui refusent toujours la main tendue de la Nation ».

Le Lt-Col. Damiba réitère son appel à tous les combattants qui hésitent encore à franchir le pas, et à faire confiance à l’État.

Pour rappel, ce discours, qui donne espoir à nombre de Burkinabè, s’est tenu à Dori, ville située au nord-est du Burkina Faso, dans la région du Sahel. Une localité prise en étau par les groupes armés terroristes.

Bakary Fomba

Bakary FOMBA
Bakary FOMBA
Né à Kounambougou (région de Koulikoro), Bakary Fomba est enseignant de formation. Journaliste-blogueur, membre de Doniblog, la Communauté des Blogueurs du Mali. Il est également contributeur à Benbere, plate-forme des blogueurs maliens. Il est présentement le Directeur de la rédaction du site web d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits saheltribune.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires

Sécurité routière : ce que pensent les Maliens du port obligatoire du casque 

À partir de janvier 2023, le gouvernement malien entend rendre obligatoire le port du casque pour les motocyclistes. Cette décision est diversement appréciée par les Maliens, en cette période de grande inflation des produits de première nécessité.

Tchad : une dizaine de militaires tués dans l’ouest du pays

Une unité des Forces de défense et de sécurité tchadienne a fait l’objet d’une attaque « surprise », menée par des éléments de la « secte Boko Haram »

Qatar 2022 : Al-Qaïda appelle au boycott de la Coupe du monde

À la veille de la coupe du monde, Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (AQPA) a exhorté les musulmans à boycotter la compétition.

Mali : camp des déplacés de Faladiè, dures conditions d’accouchement pour des femmes

Au centre du Mali, de nombreuses personnes, dont des femmes et des enfants ont fui les conflits pour trouver refuge, pour la plupart, dans les nombreux sites aménagés à Bamako pour les accueillir. Dans ces camps de déplacés, des femmes donnent naissance sans avoir les moyens de recourir à des services médicaux.
%d blogueurs aiment cette page :