Sécurité alimentaire : la Banque mondiale mobilisée auprès des pays africains

Date:

Share post:

En vue de lutter contre l’insécurité alimentaire en Afrique, la Banque mondiale se mobilise auprès du continent à travers l’approbation de programmes conséquents.

Pour faire face à l’impact des nombreuses crises sur le continent, notamment le changement climatique, la pandémie de Covid-19, la montée de l’insécurité alimentaire et la guerre en Ukraine, les dirigeants africains se sont réunis à Dakar, au Sénégal, le 7 juillet 2022. Ils ont plaidé en faveur d’un démarrage énergique de la mise en œuvre d’IDA-20, fonds de la Banque mondiale pour les pays pauvres. Un fonds axé sur une reprise robuste et résiliente pour l’Afrique.

Cette plaidoirie est intervenue après le Sommet des chefs d’État qui s’est tenu à Abidjan en juillet 2021. Et, au cours duquel, les chefs d’Etat avaient appelé à cette vingtième ambitieuse reconstitution des ressources de l’Association internationale de développement de la Banque mondiale (IDA-20).

Au cours du sommet de Dakar, le président sénégalais Macky Sall a appelé à une harmonisation des efforts en vue de travailler ensemble pour lever les contraintes, notamment celles liées à l’insécurité alimentaire. 

« Je pense que si vous nous aidez à rendre l’Afrique résiliente en matière de production de fertilisant, nous serons nécessairement plus résilients sur l’agriculture et sur la nourriture, puisque nous avons 60 % des terres arables du monde, a déclaré Macky Sall  à cette occasion. On ne devrait pas parler de famine en Afrique. Il faut des ressources dans le secteur agricole. Mais, il est heureux que IDA 20 ait prévu la réponse aux prises alimentaires comme une de nos supériorités ».

Plus de deux milliards de dollars

L’appel des chefs d’Etat africain semble avoir été entendu. « La Banque mondiale s’est mobilisée pour lutter contre l’insécurité alimentaire sur le continent avec l’approbation de programmes dotés de [plus deux] milliards de dollars », a indiqué Africa 24, ce jeudi 14 juillet 2022.

Selon Macky Sall, le défi majeur de l’Afrique est la question de l’autosuffisance alimentaire. C’est pourquoi il avait exhorté à un assouplissement des conditions d’accès aux financements, issus de la 20e reconstitution des ressources de l’IDA-20. Le président sénégalais avait donc expliqué : « Il nous faut donc sans tarder sur la crise alimentaire, réaliser l’autosuffisance alimentaire, en investissant davantage dans la production et les chaînes de valeurs agricoles. Et faire la remontée des valeurs pour passer de la fourche à la fourchette. C’est ça qui permettra à l’Afrique de pouvoir mieux résister », rapportent nos confrères d’Africa 24.

Pour rappel, l’IDA est « l’une des principales sources de financement de la lutte contre l’extrême pauvreté dans les pays les plus pauvres du monde ». L’Afrique est le plus grand bénéficiaire de l’IDA, avec 39 pays éligibles à ses financements. L’IDA est partenaire avec la Banque mondiale.

La rédaction

Sahel Tribune
Sahel Tribunehttps://saheltribune.com
Sahel Tribune est un site d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits, crée en 2020 au Mali, sous le nom Phileingora. C’est en 2021 que ce nom bascule vers Sahel Tribune afin d’offrir un contenu plus adapté à nos lecteurs et partenaires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires

Mali : l’industrialisation, l’une des priorités des autorités de la transition    

Afin de lutter contre le chômage et propulser l’économie du pays, les autorités maliennes de la transition travaillent à l’industrialisation du pays.

Cotonculture : le Mali annonce la création de deux unités de filature

Dans le cadre de la promotion de la culture du coton au Mali et d’une véritable émergence économique, le Mali et la Chine ont signé, le 21 novembre 2022, un protocole d’accord pour l’installation de deux unités de filature, dont l’une à Koutiala et l’autre à Bamako.

Mondial 2022 : manifestation à Paris contre la compétition au Qatar

À paris, des défenseurs des droits de l’homme ont dénoncé, dimanche 20 novembre 2022, jour d’ouverture de la coupe du monde de football 2022 au Qatar, les violations des droits de l’homme.

Journée africaine de la statistique : la 32e édition sous le signe de la souveraineté alimentaire

La JAS vise à sensibiliser l’opinion publique, notamment les décideurs, les partenaires, les producteurs et utilisateurs de données, les chercheurs et le grand public sur le « rôle important de la statistique dans tous les aspects de la vie économique et sociale sur le continent ».
%d blogueurs aiment cette page :