Home Actualités L’offensive de Traoré : « Pour avoir la paix, il faut faire la guerre »

L’offensive de Traoré : « Pour avoir la paix, il faut faire la guerre »

0 comment 376 views

Le Président du Faso, le Capitaine Ibrahim Traoré, a marqué un tournant décisif ce jeudi matin en remettant un important lot de matériel militaire et de génie aux Forces de défense et de sécurité. Ce geste fort et symbolique démontre une fois de plus la détermination du chef de l’État à renforcer les capacités opérationnelles des forces armées engagées dans la lutte acharnée contre le terrorisme.

Les équipements remis ne sont pas de simples outils de défense. Il s’agit de blindés de combat capables de résister aux engins explosifs improvisés, d’armements sophistiqués, de munitions en quantité, ainsi que d’engins de travaux de génie militaire, comprenant des excavatrices, des porte-camions et des citernes. Ce matériel est crucial pour le renforcement continu des forces combattantes sur le terrain.

« Faites la guerre »

Lors de la cérémonie de remise, le Capitaine Ibrahim Traoré a adressé un message clair et sans équivoque au ministre de la Défense et des anciens Combattants, le Général de Brigade Kassoum Coulibaly : « Prenez le temps nécessaire pour former les équipages pour qu’ils puissent être assez bien drillés pour l’emploi efficace de ces matériels. Retenez que nous sommes dans un monde de prédation et pour avoir la paix, il faut faire la guerre. Donc, faites la guerre ». Ces mots, empreints de gravité et de détermination, illustrent la vision stratégique du Président pour le Burkina Faso : la paix doit être conquise par une force armée bien équipée et résolue.

Remise d'équipements militaires
Des équipements militaires remis, le 6 juin 2024, par le président du Faso au ministre de La Défense. Présidence du Faso.

Le ministre de la Défense a exprimé la reconnaissance des forces combattantes au Chef de l’État pour les efforts continus dans l’acquisition de ces équipements. Selon lui, ce lot de matériel, qui n’est que la première livraison d’une commande globale de quatre lots, va permettre d’appuyer les unités de terrain et le génie militaire dans la fortification des camps. Une partie de ce matériel est déjà déployée, montrant ainsi l’urgence et l’efficacité des mesures prises.

Le général de Brigade Coulibaly a également souligné l’importance du soutien financier du peuple burkinabè pour l’acquisition de ce matériel. Il a réitéré ses remerciements à la nation, reconnaissant les sacrifices consentis pour la reconquête du territoire national. Cette reconnaissance est un rappel poignant que la lutte contre le terrorisme est un effort collectif, nécessitant l’engagement de chaque citoyen.

Une vision stratégique pour la paix

La remise de ce matériel n’est pas simplement un acte administratif, mais une véritable déclaration d’intention. En renforçant les capacités des forces armées, le Capitaine Traoré montre qu’il comprend les défis sécuritaires auxquels le Burkina Faso est confronté et qu’il est prêt à les affronter de front. Les blindés et les armes sophistiquées sont des réponses directes aux menaces de plus en plus complexes posées par les groupes terroristes.

Le message de Traoré, appelant à la guerre pour assurer la paix, peut sembler martial, mais il est profondément ancré dans une réalité géopolitique où la faiblesse est exploitée sans pitié. Dans un monde où la prédation est la norme, les nations doivent être prêtes à défendre leur souveraineté par tous les moyens nécessaires. Le Capitaine Traoré, en fournissant ces outils de défense, donne aux forces armées les moyens de faire plus que simplement se défendre — il leur donne les moyens de reconquérir et de stabiliser le pays.

Un engagement national

La reconnaissance par le ministre Coulibaly du soutien du peuple burkinabè souligne un autre aspect crucial de cette lutte : l’unité nationale. La guerre contre le terrorisme ne peut être menée que si la nation est unie derrière ses forces armées. Les efforts financiers consentis par la population pour l’acquisition de ce matériel témoignent de cette unité et de la détermination collective à voir le Burkina Faso triompher de ses ennemis.

Le Capitaine Traoré, par ses actions, montre qu’il ne se contente pas de mots, mais qu’il agit concrètement pour améliorer la sécurité et la stabilité du Burkina Faso. Cette remise de matériel est un symbole puissant de son engagement envers le pays et de sa volonté de mener une lutte implacable contre ceux qui menacent la paix et la sécurité de la nation.

L’offensive de Traoré avec la remise de matériel militaire et de génie aux forces de défense est un signe clair que le Burkina Faso ne reculera pas devant les défis. Avec des forces armées mieux équipées et une nation unie derrière elles, le Burkina Faso est prêt à affronter et à surmonter les menaces terroristes, assurant ainsi un avenir plus sûr et plus stable pour tous ses citoyens.

Oumarou Fomba 

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate