Home A la Une Sur les traces des Tall 3 : héritage et pouvoir spirituel à Ségou

Sur les traces des Tall 3 : héritage et pouvoir spirituel à Ségou

0 comment 979 views

Descendants d’El Hadji Oumar Tall, les Tall ont marqué l’histoire de Ségou depuis leur arrivée en 1861. Reconnus pour leur influence religieuse et spirituelle, ils jouent encore aujourd’hui un rôle central dans la vie de la ville, perpétuant un riche héritage historique et culturel.

Comme un fleuve nourricier, les Tall ont irrigué Ségou de leur héritage spirituel, transformant cette ville en un sanctuaire vivant de traditions et de foi. Depuis leur arrivée en 1861, telle une étoile guidant les voyageurs perdus, ils ont éclairé le chemin de la population, marquant chaque pierre de l’histoire de Ségou de leur empreinte indélébile. Aujourd’hui, les Tall continuent de faire résonner les échos du passé, mêlant harmonieusement héritage et modernité dans un ballet perpétuel de sagesse et de dévotion.

L’arrivée des Tall à Ségou

L’histoire des Tall à Ségou est intimement liée à l’héritage spirituel d’El Hadji Oumar Tall, un éminent chef religieux et militaire. Les Tall ont marqué l’histoire de Ségou par leur arrivée en 1861. Cette visite, bien que brève et initialement inaperçue, a planté les graines de la transformation religieuse de la région. Accueillis par l’Imam Oumarou Kébir Djiré et le roi Torokoro Mari Diarra, El Hadji Oumar Tall et ses disciples ont commencé à propager l’islam dans une région encore largement influencée par les croyances traditionnelles.

L’impact de cette première visite n’a pas été immédiatement apparent, mais elle a préparé le terrain pour des changements significatifs. El Hadji Oumar Tall, connu pour son charisme et sa ferveur religieuse, a attiré de nombreux disciples, et sa présence à Ségou a rapidement fait de la ville un centre d’attraction pour les fidèles musulmans.

La prise de pouvoir des Tall

La véritable transformation de Ségou est survenue lorsque El Hadji Oumar Tall et ses forces ont confronté les guerriers de Bina Diarra. Ces affrontements ont abouti à la prise de contrôle de Ségou par les Tall, avec El Hadji Oumar Tall confiant la gestion de la ville à son fils, Amadou Tall. Cette transition a marqué le début d’une ère où Ségou est devenue un centre de pouvoir religieux et politique sous la direction des Tall.

Sous le règne d’Amadou Tall, Ségou a prospéré en tant que centre d’érudition islamique et de gouvernance religieuse. La ville a attiré des érudits et des étudiants de tout l’empire, devenant un foyer d’apprentissage et de spiritualité. Cette période de stabilité et de croissance a cependant été interrompue par l’arrivée des colons français en 1890, qui ont imposé leur domination sur la région. Malgré la colonisation, les Tall ont maintenu leur influence en continuant de jouer un rôle central dans la vie religieuse et sociale de Ségou.

Thierno Mountaga Tall, premier chef religieux des Tall Moumouni Kountigui
Thierno Mountaga Tall, premier chef religieux des Tall, Moumouni Kountigui. Fatoumata Coulibaly/ Sahel tribune.

Même après la fuite du Sultan Amadou Thierno Mountaga Tall en 1931, la famille Tall a réussi à préserver une partie de son autorité et de son prestige. Leur capacité à s’adapter aux nouvelles réalités politiques tout en conservant leur rôle spirituel a été un témoignage de leur résilience et de leur leadership.

Le rôle actuel des Tall

Aujourd’hui, les Tall continuent de jouer un rôle central dans la vie religieuse de Ségou. Ils sont reconnus comme les chefs religieux de la ville, un titre officiel de « Moumouni Kountigui » qui leur a été accordé en 1933 par l’Imam Abdoul Rahamane Djiré. Cette reconnaissance officielle a consolidé leur position en tant que gardiens de la foi islamique et leaders spirituels de la communauté.

La famille Tall perpétue l’héritage d’El Hadji Oumar Tall en s’engageant activement dans des activités religieuses et communautaires. Ils organisent et dirigent des prières, des célébrations religieuses et des programmes éducatifs, tout en servant de conseillers spirituels pour les habitants de Ségou. Leur influence s’étend au-delà des frontières de la ville, atteignant des communautés de fidèles à travers toute la région.

Bouillard de El'Hadj Amdoun Tall
Bouillard de El’Hadj Amdoun Tall. Fatoumata Coulibaly/ Sahel Tribune.

Les familles Djiré, Thiero et Tall ont chacune joué un rôle crucial dans la formation de l’identité historique et culturelle de Ségou. Leur influence religieuse et spirituelle a profondément marqué la région, faisant de Ségou une ville unique où tradition et modernité coexistent harmonieusement. Les Djiré ont été les pionniers de l’islam à Ségou, les Thiero ont contribué à l’administration et à la gestion des ressources locales, et les Tall ont renforcé la spiritualité et la gouvernance religieuse.

En préservant leurs traditions et en s’adaptant aux défis contemporains, ces familles continuent de façonner le paysage religieux et social de Ségou. Leur héritage collectif est un témoignage vivant de la richesse culturelle et historique de la ville, illustrant comment les valeurs traditionnelles peuvent coexister avec les aspirations modernes pour créer une communauté harmonieuse et prospère.

Le récit des Tall de Ségou est un exemple inspirant de la résilience et de l’engagement envers la préservation de la foi et de la culture. En continuant de jouer un rôle central dans la vie de Ségou, les Tall démontrent l’importance de la spiritualité et de la tradition dans la construction d’une société forte et unie.

Fatoumata Z Coulibaly, correspondante à Ségou

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate