Burkina Faso : des manifestants s’indignent face à la crise sécuritaire

Date:

Partager:

Au Burkina Faso, des milliers de citoyens sont descendus dans les rues, mardi 16 novembre 2021, pour dénoncer la détérioration de la crise sécuritaire.

« On a l’impression qu’on envoie nos frères, nos enfants, nos oncles, à l’abattoir ! Tous les jours, des condoléances. On en a marre. Combien d’orphelins sont là ? Qui va s’occuper d’eux ? », s’indigne Hermann Tassembedo du mouvement Carton rouge lors d’une grande mobilisation, le 16 novembre à la place de la Nation.

Cette manifestation a lieu après la tuerie d’Inata, survenue le dimanche dernier, qui a fait officiellement 32 morts. Une situation qui a été précédée par plusieurs d’autres. Les Burkinabè disent en avoir marre. La situation est devenue insupportable pour eux.

Ils exigent la démission du chef de l’Etat

Les manifestants estiment que la dégradation de la situation sécuritaire dans le pays est tributaire d’une « incompétence avérée » du chef de l’État, Roch March Christian Kaboré, dont ils exigent la démission.  De là, cette mobilisation au Faso se rapproche de la crise sécuritaire qui a fait tomber le régime Amadou Toumani Touré, en 2012, au Mali.

Ces protestations de l’état sécuritaire ont également contribué au départ d’Ibrahim Boubacar Kéïta en août 2020. Au Tchad également, un régime de transition gouverne le pays en raison de la crise sécuritaire qui a coûté la vie au Chef de l’État, Idriss Deby Itno. Au Burkina Faso, l’issue de l’équation reste encore inconnue.

La rédaction  

Sahel Tribunehttps://saheltribune.com
Sahel Tribune est un site d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits, crée en 2020 au Mali, sous le nom Phileingora. C’est en 2021 que ce nom bascule vers Sahel Tribune afin d’offrir un contenu plus adapté à nos lecteurs et partenaires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

spot_img

Articles similaires

Coup d’État au Burkina Faso : la démocratie se redessine-t-elle en Afrique de l’Ouest ?

Après le Mali et la Guinée, le Burkina Faso vient de renverser son chef d’État. Après deux journées assez mouvementées, les militaires fini par prendre le pouvoir. En Afrique de l’Ouest, la démocratie se redessine.

Côte d’Ivoire : reprise du dialogue politique de la dernière chance

Après une période de flottement, la séance de reprise de la 5e phase du dialogue politique en Côte d’Ivoire s’est tenue, jeudi 20 janvier 2022, entre le gouvernement et les principaux partis d’opposition et organisations de la société civile.

Burkina Faso : des soldats encagoulés devant la télévision nationale

Des soldats mutins ont arrêté le président Roch Marc Christian Kaboré, selon France 24. L’Agence France presse (AFP) précise que des soldats encagoulés ont pris, dans la matinée, position devant la télévision nationale.

Mali : ce que nous savons du statut de Serval, qui s’applique à Barkhane

Dans cet article, nous vous livrons ce que nous savons du statut de Serval, qui s’applique à Barkhane en ce qui concerne surtout leurs postures et déplacements opérationnels sur le territoire national.
%d blogueurs aiment cette page :