Burkina Faso : des manifestants s’indignent face à la crise sécuritaire

Date:

Share post:

Au Burkina Faso, des milliers de citoyens sont descendus dans les rues, mardi 16 novembre 2021, pour dénoncer la détérioration de la crise sécuritaire.

« On a l’impression qu’on envoie nos frères, nos enfants, nos oncles, à l’abattoir ! Tous les jours, des condoléances. On en a marre. Combien d’orphelins sont là ? Qui va s’occuper d’eux ? », s’indigne Hermann Tassembedo du mouvement Carton rouge lors d’une grande mobilisation, le 16 novembre à la place de la Nation.

Cette manifestation a lieu après la tuerie d’Inata, survenue le dimanche dernier, qui a fait officiellement 32 morts. Une situation qui a été précédée par plusieurs d’autres. Les Burkinabè disent en avoir marre. La situation est devenue insupportable pour eux.

Ils exigent la démission du chef de l’Etat

Les manifestants estiment que la dégradation de la situation sécuritaire dans le pays est tributaire d’une « incompétence avérée » du chef de l’État, Roch March Christian Kaboré, dont ils exigent la démission.  De là, cette mobilisation au Faso se rapproche de la crise sécuritaire qui a fait tomber le régime Amadou Toumani Touré, en 2012, au Mali.

Ces protestations de l’état sécuritaire ont également contribué au départ d’Ibrahim Boubacar Kéïta en août 2020. Au Tchad également, un régime de transition gouverne le pays en raison de la crise sécuritaire qui a coûté la vie au Chef de l’État, Idriss Deby Itno. Au Burkina Faso, l’issue de l’équation reste encore inconnue.

La rédaction  

Sahel Tribune
Sahel Tribunehttps://saheltribune.com
Sahel Tribune est un site d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits, crée en 2020 au Mali, sous le nom Phileingora. C’est en 2021 que ce nom bascule vers Sahel Tribune afin d’offrir un contenu plus adapté à nos lecteurs et partenaires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières publications

Sortie de la 3e cohorte du SNJ : « nous ne faisons que lier l’acte à la parole », dixit le président Goïta

C’est une première au Mali. Les admis de la fonction publique de l’État et des collectivités territoriales, envoyés, il y a six mois, dans le camp de Bapho, à Ségou, pour leur formation militaire obligatoire au service national des jeunes (SNJ), ont achevé leur session avec brio.

Mali : la présence des militaires allemands, une « perte de temps et d’argent »

L’Allemagne remet en cause le déploiement de ses troupes au Mali. Selon le nouveau ministre de la Défense, Boris Pistorius, la présence des militaires allemands sur le sol malien est une «perte de temps et d’argent

« Semaine de la justice » : briser le mur de glace entre les acteurs et les justiciables  

Les activités de la 1re édition de la Semaine de la justice ont été lancées, le 23 janvier 2023, au Centre International de Conférence de Bamako (CICB). Le ministre de la Justice et des Droits de l’homme, Garde des sceaux, Mamoudou Kassogué, a invité à briser le mur de glace qui existe entre les acteurs et les justiciables.

Vie de couple : la rupture amoureuse, une expérience ou un échec ?

Rompre avec la personne avec laquelle l’on comptait construire un avenir est une épreuve difficile que traversent bon nombre de personnes. Pourtant, la rupture amoureuse est d’autant plus une expérience qu’un échec.
%d blogueurs aiment cette page :