62e anniversaire de l’armée malienne : le président Goïta au chevet des blessés de guerre

Date:

Share post:

Dans le cadre de la célébration du 62e anniversaire de la création de l’armée malienne, le président de la transition, le col. Assimi Goïta, a rendu visite aux blessés de guerre auxquelles il a témoigné toute sa considération.

À la polyclinique des armées de Kati, le président malien de la transition a rendu visite aux blessés de guerre avec lesquels il a partagé un repas. Cette visite, qui est intervenue dans le cadre de la commémoration du 20 janvier, fête de l’armée nationale, était une occasion pour le chef de l’État de témoigner toute sa considération et sa satisfaction pour les services que ces hommes ont rendus à la nation. Aussi l’occasion a-t-elle été favorable pour encourager ces blessés de guerre à garder le moral haut afin de permettre au Mali de retrouver plus de sécurité et de paix.

Difficultés de prise en charge des blessés de guerre

Après ce repas avec les blessés de guerre, le Chef suprême des armées a visité les nouveaux blocs du service des urgences de la Policlinique des armées. Des blocs qui entrent dans le cadre du renforcement du plateau technique des hôpitaux de l’armée malienne. Un service non encore opérationnel. 

La visite de ce service avait pour objectif de relever les équipements qui manquent pour son opérationnalisation, non seulement pour le bien de tous les militaires, mais aussi de tous les Maliens. Ce service des urgences vient donc appuyer l’hôpital de Kati qui appuie aussi présentement dans la prise en charge des blessés de guerre.

Malgré cet appui, la nécessité d’avoir un service des urgences pour les armées s’était présentée avec acuité. Car parfois l’hôpital civil de Kati se trouve débordé. Le général de brigade, Mohamed Alpha Diallo, directeur de la Direction centrale du service de santé des armées (DCSSA), à l’issue de cette visite du chef de l’État, a expliqué toutes les difficultés auxquelles ils sont confrontés à chaque fois que des blessés de guerre arrivent.  

« La pacification de tout le territoire national »

Cette infrastructure permettra de faire face à la prise en charge des blessés de guerre. D’ores et déjà, ce service compte deux blocs opératoires bien équipés. C’est seulement le troisième qui reste à équiper.

Nul n’aura été épargné de la fête de l’armée nationale. Une armée qui monte de plus en plus en puissance grâce aux nombreux équipements modernes reçus des autorités de la transition. À l’issue de la cérémonie de commémoration du 62e anniversaire, le chef suprême des armées a rassuré « les forces de défense et de sécurité, de l’appui constant de l’ensemble des autorités de la Transition jusqu’à la pacification de tout le territoire national ».

Contrairement aux autres années, les blessés de guerre ont eu droit de célébrer l’anniversaire de la création de l’armée nationale, en étant surtout en compagnie du chef de l’État.

Chiencoro Diarra

Chiencoro
Chiencorohttps://saheltribune.com
Chiencoro a plusieurs années d'expérience dans la presse écrite et le blogging au Mali. Il est présentement journaliste-reporter à Sahel Tribune.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières publications

Ségou’art : plus d’un millier de spectateurs à la Soirée nomade

Le premier concert géant, sur la grande scène du village de Festival, dénommée Soirée Nomade, a eu lieu, ce vendredi nuit, dans le cadre de la 19ème édition de Ségou'art.

Ségou’Art : les stands des exposants visités par le ministre Andogoly Guindo

Le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme a visité les œuvres d’art des artistes de différentes contrées, ce vendredi 3 février 2023, dans le salon d’exposition Bi Mali au village du Festival sur le Niger de Ségou.

Ségou’Art : les flashes sont désormais braqués sur la 19e édition

La 19e édition du Festival sur le Niger, désormais dénommé Ségou Art, a été officiellement lancé, jeudi 02 février 2023 dans la cité multiséculaire des Balazans, Ségou.

FESPACO : le Mali, pays invité d’honneur de l’édition 2023

Le FESPACO est prévu du 25 février au 4 mars 2023, à Ouagadougou, au Burkina Faso. Le Mali a été désigné comme pays invité d’honneur de cette célébration 28ème édition.
%d blogueurs aiment cette page :