Mali : des Soukoï 25, des Albatros L39 et des MI8 pour l’armée malienne

Date:

Share post:

L’armée malienne a reçu, ce jeudi 19 janvier 2023, les clefs de plusieurs nouveaux aéronefs, venus renforcer sa flotte aérienne. La cérémonie de remise officielle a eu lieu à l’aéroport international président Modibo Kéïta de Bamako-Senou.

Au seuil du 62e anniversaire de la création de l’armée malienne, les autorités de la transition viennent de mettre à la disposition du chef d’état-major général de l’armée de l’air, les clefs de plusieurs nouveaux aéronefs. Un lot composé d’avions de chasse et d’appui feu de type Soukoï 25, d’avions d’attaque et d’entrainement avancé de type Albatros L39 et d’hélicoptères de manœuvre MI8.  

De nouveaux aéronefs
Réception de nouveaux aéronefs par l’armée malienne, le 19 janvier 2023. Yaya Ouattara/Présidence du Mali.

Capacité de frappe des aéronefs

Le Soukoï 25 de couleur sable, appelé souvent le char volant, est un avion de chasse, d’attaque au sol et de lutte antichar. Quant à l’Albatros L39, il peut parcourir 400 km à l’heure avec un rayon d’action de 300 km. Le MI8 est un hélicoptère de manœuvre tactique conçu pour les missions de transport de troupes, de matériels et d’évacuation sanitaire, de largage, de recherche et sauvetage.

Ces aéronefs robustes, qui viennent s’ajouter aux nombreux autres déjà déployés sur le théâtre des opérations, sont adaptés aux réalités géographiques et à la rigueur climatiques du Mali, selon Alou Boï Diarra. Ils viennent soutenir la montée en puissance de l’armée malienne de façon générale. 

Cette volonté de « moderniser et d’équiper notre armée n’est pas uniquement liée à la crise sécuritaire », mais plutôt au souci d’assurer la sécurité de la population, a précisé le ministre de la Défense et des anciens Combattants. Selon ses explications, l’armée malienne a renoncé volontairement à « toute forme d’interventions militaires expansionnistes ».

La souveraineté ne se limite pas à une date

Après une décennie de crise sécuritaire et de combat, les forces armées maliennes ont connu, au cours de ces deux dernières années, une dynamique de renforcement, de modernisation et d’équipements, a reconnu Alou Boï Diarra. Ces efforts de reconstruction ont été soutenus par les autorités de la transition, qui en ont fait une priorité nationale. Toutefois, le chef d’Etat-Major major général de l’armée de l’air, a rassuré au cours de la réception de plusieurs aéronefs en août 2022, que les autorités maliennes ne veulent point construire « une armée de parade. Nous avons l’ambition de construire une armée d’action, opérationnelle, apte au combat et décisive au moment opportun ».

Aux dires du ministre Sadio Camara, « grâce aux efforts des autorités de la Transition et du peuple malien, les Forces de Défense et de Sécurité du Mali, de nouveau debout et autonomes, inspirent désormais le respect, et présentent une image positive du Mali à tous les partenaires, n’en déplaise aux nostalgiques d’un ordre révolu, qui voudraient que cette vaillante armée reste confinée à un rôle d’éternel assisté ». Convaincu que l’accession à la souveraineté pour une nation « ne se limite pas à une date, à un discours, si éloquent soit-il, ni à l’érection d’un monument », le colonel Camara a précisé qu’elle « est un long processus dont le but final est de permettre à l’État d’assurer, en autonomie, les besoins essentiels de l’ensemble de ses citoyennes et citoyens ».

Après la remise des clefs au chef d’État-major général de l’Armée de l’air et des vols de démonstration du L39, le président de la transition a effectué une visite des aéronefs posés sur le tarmac de l’aéroport international président Modibo Kéïta de Bamako.

Chiencoro Diarra

Chiencoro
Chiencorohttps://saheltribune.com
Chiencoro a plusieurs années d'expérience dans la presse écrite et le blogging au Mali. Il est présentement journaliste-reporter à Sahel Tribune.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières publications

Ségou’art : plus d’un millier de spectateurs à la Soirée nomade

Le premier concert géant, sur la grande scène du village de Festival, dénommée Soirée Nomade, a eu lieu, ce vendredi nuit, dans le cadre de la 19ème édition de Ségou'art.

Ségou’Art : les stands des exposants visités par le ministre Andogoly Guindo

Le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme a visité les œuvres d’art des artistes de différentes contrées, ce vendredi 3 février 2023, dans le salon d’exposition Bi Mali au village du Festival sur le Niger de Ségou.

Ségou’Art : les flashes sont désormais braqués sur la 19e édition

La 19e édition du Festival sur le Niger, désormais dénommé Ségou Art, a été officiellement lancé, jeudi 02 février 2023 dans la cité multiséculaire des Balazans, Ségou.

FESPACO : le Mali, pays invité d’honneur de l’édition 2023

Le FESPACO est prévu du 25 février au 4 mars 2023, à Ouagadougou, au Burkina Faso. Le Mali a été désigné comme pays invité d’honneur de cette célébration 28ème édition.
%d blogueurs aiment cette page :