Zone de trois frontières : les opérations de la Force Barkhane se multiplient

Zone de trois frontières : les opérations de la Force Barkhane se multiplient
Le dimanche 17 octobre 2021, le convoi logistique ACIER arrivait sur la PfOD (plateforme opérationnelle désert) de Gao. Image d'illustration. ©Opération Barkhane

Dans son traditionnel communiqué hebdomadaire, la Force Barkhane informe sur ses récentes activités dans le cadre de sa lutte contre les groupes armés terroristes dans la zone de trois frontières (Mali, Niger et Burkina Faso). Cette semaine est marquée par la neutralisation de Nasser Al Tergui, l’acheminement de deux convois dans le dispositif de réorganisation de la force française et beaucoup d’autres activités de sécurisation.

En coordination avec ses partenaires, Barkhane affirme avoir neutralisé le chef de la Katiba du Gourma du rassemblement pour la victoire de l’islam et des musulmans (RVIM), Nasser Al Tergui. Une neutralisation faite à travers une frappe aérienne sur le véhicule de Nasser, qui avait à son bord cinq (5) individus, précise-t-on dans un communiqué du 22 octobre. Cette frappe aérienne est intervenue après « le recoupement de différents renseignements », rassure-t-on.

Dans le cadre de la réorganisation de la Force Barkhane, deux convois, qui ont quitté les bases militaires de Tessit et Kidal et qui séjournaient à la plateforme opérationnelle désert (Pfod) de Gao, ont repris la route, informe le communiqué hebdomadaire de l’opération Barkhane. Au total, une centaine de véhicules, « composés à 70 % de camions civils escortés et protégés par des moyens militaires ».

Des matériels cédés aux Fama

« Le convoi retour de Kidal a atteint la Pfdr de Gao le 15 octobre, celui de Tessalit le 17 octobre, permettant de débuter les opérations de déchargement, de tri et de remise en condition du matériel », communique Barkhane. Lors de l’opération de tri, de réparation et de redéploiement de l’ensemble des matériels, « certains éléments de confort ont été cédés » aux Forces armées maliennes (Fama) et à la Minusma, à leur demande, indique-t-on. Les systèmes de protection des bases (abris et bastion walls) ainsi que les plans de défense ont également été cédés, informe-t-on.

En dehors de toutes ces activités, au cours de la semaine, « le détachement chasse de la base aérienne projetée (BAP) de Niamey a été fortement sollicité au profit des convois logistiques dans le nord du Mali ». En plus, un poste militaire de reconnaissance est en train d’être construit à Tiloa, au Niger et l’axe (RN24) est en phase de rénovation. Cette opération est conduite par le groupement tactique désert (GTD) Edelweiss, en partenariat avec la 113e compagnie spéciale d’intervention (CSI) du Niger, précise-t-on.

La Rédaction

Sahel Tribune

Sahel Tribune est un site d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits, crée en 2020 au Mali, sous le nom Phileingora. C’est en 2021 que ce nom bascule vers Sahel Tribune afin d’offrir un contenu plus adapté à nos lecteurs et partenaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

%d blogueurs aiment cette page :