Tchad : plus de cinq millions de personnes en situation d’urgence humanitaire

Tchad : plus de cinq millions de personnes en situation d’urgence humanitaire
Des villageois de Ngouboua se préparant à quitter leur localité, après une attaque du groupe terroriste Boko Haram, le 13 février 2016 sur la rive nord-est du lac Tchad. Crédits : Reuters

À la crise sécuritaire au Tchad s’est greffée depuis une année la crise sanitaire liée à la covid-19 ainsi que d’autres maladies saisonnières. À celles-ci s’ajoutent les catastrophes naturelles. La conséquence de toutes ces crises : l’aggravation des crises humanitaires et les déplacements des populations.

En avril 2021, le président Idriss Déby Itno a succombé à ses blessures après avoir reçu une balle au front. Face à la recrudescence de la crise sécuritaire, comme à ses habitudes, le maréchal du Tchad a pris la tête de ses troupes contre les rebelles du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT) qui menaçait de mettre Ndjamena, la capitale, à sac. Depuis la disparition du chef de l’État, un Conseil militaire de transition a été mis en place, dirigé par le fils du défunt président, Mahamat Idriss Déby.

Comme la quasi-totalité des pays composant le G5 Sahel (Mali, Burkina Faso, Mauritanie, Niger et Tchad), ce pays de l’Afrique centrale mène une lutte implacable contre des groupes terroristes qui menacent l’intégrité du territoire. Une situation qui ne peut qu’entrainer de graves crises humanitaires dans ces pays.

« Sauver la vie et la dignité de millions de personnes »

Selon Jens Laerke, porte-parole du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA), près de 4,6 millions de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire au Tchad. « Plus de 4 millions d’enfants de moins de 5 ans et de femmes enceintes ou allaitantes ont besoin d’une assistance nutritionnelle cette année. Et 1,7 million de personnes n’ont pas d’accès régulier à des services de santé », indiquent les Nations Unies.

Alors que les besoins augmentent, « le financement des donateurs est nettement insuffisant », déplore le porte-parole d’OCHA. Le vendredi 4 juin dernier, les Nations Unies et le gouvernement tchadien ont lancé un plan de réponse humanitaire d’un montant de 617 millions de dollars afin d’apporter « une aide humanitaire à 4 millions de personnes parmi les 5,5 millions qui ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence ». Cet appui permettra d’assister les personnes dans le besoin en matière de nourriture et de nutrition, de services de santé, d’abris, d’eau, d’assainissement et d’hygiène, ainsi qu’en matière d’éducation de base pour les enfants.

« Avec de l’argent, et avec un accès, l’ONU et les partenaires humanitaires peuvent immédiatement aider à sauver la vie et la dignité de millions de personnes affectées au Tchad », a déclaréM. Laerke.

Fousseni Togola

Fousseni Togola

Né à Fana, Fousseni Togola est journaliste-mondoblogueur. Il a obtenu son baccalauréat au lycée Cabral de Ségou, avant de décrocher un Master en philosophie à l’École normale supérieure (ENSUP) de Bamako. Il a été rédacteur en chef adjoint au quotidien malien Le Pays. Il est le fondateur du site web d’informations générales, d’analyses et d’enquêtes saheltribune.com, membre de la Communauté des blogueurs du Mali (DONIBLOG) et contributeur à Benbere, plateforme des blogueurs maliens. En 2020, il a été nominé au prix Mali Média Award (MAMA). La même année, il est lauréat du « Prix de Reconnaissance des Médias « Restez à la Maison », dans la catégorie presse en ligne au Mali.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image