Home A la Une Plus de 19 milliards de francs CFA pour la sécurité nationale : accord historique entre Wide Int et la police ivoirienne

Plus de 19 milliards de francs CFA pour la sécurité nationale : accord historique entre Wide Int et la police ivoirienne

0 comment 320 views

Dans un effort visant à renforcer ses capacités de renseignement, la police scientifique ivoirienne a récemment conclu un accord majeur avec la société française de cyber-renseignement Wide Int. Cette collaboration, évaluée à plus de 30 millions d’euros, soit plus de 19 milliards de francs CFA, s’inscrit dans une tendance croissante de coopération internationale entre les forces de l’ordre et les entreprises spécialisées en cybersécurité.

La cybersécurité devient un enjeu mondial crucial, marqué par des partenariats stratégiques entre les forces de l’ordre et les acteurs de l’industrie. L’accord récemment conclu entre la société française Wide Int et la police scientifique ivoirienne illustre cette dynamique, mettant en lumière l’importance de la technologie de géolocalisation dans le renforcement des capacités de renseignement nationales. Cependant, cette avancée suscite également des préoccupations quant à la protection des droits individuels et à la vie privée dans le contexte de la surveillance de masse.

La société française spécialisée en cyber-renseignement, Wide Int, a récemment finalisé un accord avec la police scientifique ivoirienne, prévoyant la fourniture de matériel de géolocalisation pour un montant dépassant les 30 millions d’euros, selon Africa Intelligence. Cette collaboration exemplifie la coopération internationale entre les forces de l’ordre et les entreprises spécialisées en cybersécurité.

Cette entente marque une avancée significative pour la police scientifique ivoirienne, cherchant à renforcer ses capacités de renseignement. La géolocalisation, une technique de surveillance permettant le suivi en temps réel des déplacements d’objets ou de personnes, est couramment utilisée par les forces de l’ordre dans le but de localiser des criminels ou des suspects.

La géolocalisation : faire une utilisation transparente et respectueuse des droits de l’homme

Wide Int, une entreprise française spécialisée dans la collecte et l’analyse de données en cybersécurité, fournit des solutions de renseignement à des gouvernements, entreprises et organisations à but non lucratif. L’accord en question constitue un exemple concret de la collaboration internationale entre les forces de l’ordre et les acteurs de la cybersécurité.

Selon la police scientifique ivoirienne, cette coopération contribuera à renforcer la sécurité nationale et à lutter contre la criminalité. Toutefois, il est essentiel de souligner que la surveillance de masse peut potentiellement porter atteinte aux droits de l’homme et à la vie privée. Il devient donc crucial que les forces de l’ordre utilisent ces technologies de manière responsable et transparente.

La transaction conclue entre Wide Int et la police scientifique ivoirienne témoigne de la coopération internationale fructueuse entre les forces de l’ordre et les entreprises spécialisées en cybersécurité. Bien que la géolocalisation puisse être un instrument précieux pour les forces de l’ordre, son utilisation doit demeurer transparente et respectueuse des droits de l’homme.

La rédaction

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate