Home Actu Mali : les Syndicats de l’éducation signataire du 15 octobre 2016 lèvent leur mot d’ordre de grève de 72 H

Mali : les Syndicats de l’éducation signataire du 15 octobre 2016 lèvent leur mot d’ordre de grève de 72 H

0 comment 197 views

Suite à un accord avec le gouvernement, les syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016 ont décidé de lever leur mot d’ordre de grève de 72 h, initialement prévu ce mercredi 14 au vendredi 16 décembre 2022, sur toute l’étendue du territoire national.

Les trois jours de grève des syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016 n’auront finalement plus lieu. Les syndicalistes ont pu s’entendre avec les autorités pour éviter une crise scolaire dans le pays. Dans une déclaration du mardi 13 décembre, la synergie syndicale des enseignants a annoncé la levée de son mot d’ordre de grève, qui devait commencer ce mercredi. « Au regard des avancées notoires sur le point des revendications, les syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016 ont décidé de lever leur mot d’ordre de grève de 72 H, allant du mercredi 14 au vendredi 16 décembre 2022», peut-on lire dans le Procès-verbal de conciliation, signé le 13 décembre dernier.

Ce mouvement de grève protestait contre la non-application intégrale de la grille dite unifiée, adopté par ordonnance en juin 2021. Toute chose qui avait amené ce collectif de syndicats d’enseignants à engager une lutte pour demander l’application de l’article 39 de la Loi N°2018-007 du 16 janvier 2018, portant statut du personnel enseignant de l’enseignement secondaire, de l’enseignement fondamental et de l’éducation préscolaire et spéciale.

Signature d’un Procès-verbal de conciliation

Suite au dépôt du préavis de grève de 72 h, le 21 novembre dernier, le gouvernement avait engagé une série de négociations et de discussions avec les syndicalistes autour du seul point de revendication, celui de l’application immédiate de l‘article 39. Ainsi, ces multiples rencontres ont permis de signer le 13 décembre, un Procès-verbal de conciliation entre la synergie et la partie gouvernementale.

En lieu et place de l’article 39, les deux parties ont convenu de majorer la prime spéciale de responsabilité avec un montant global de « 12,300 milliards FCFA correspondant à 11 000 F par enseignant à compter du 1er novembre 2022 ». En plus de la création d’une « prime spéciale d’enseignants », les parties ont également convenu d’élaborer et examiner le document-cadre d’amélioration des conditions de vie et de travail des enseignants.

Pour rappel, les syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016 avaient suspendu leur mot d’ordre de grève suite aux sanctions économiques et financières imposées au Mali, le 9 janvier 2022 par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa).

Bakary Fomba

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate