Mali : l’ancien Premier ministre, Mariam Kaïdama Sidibé, est décédée à l’âge de 73 ans

Mali : l’ancien Premier ministre, Mariam Kaïdama Sidibé, est décédée à l’âge de 73 ans
Mariam Kaïdama Sidibé, Première femme Premier ministre dans l'histoire du Mali. ©L'Essor Mali

Première femme Premier ministre dans l’histoire du Mali, Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé est décédée, samedi 6 novembre 2021, à Tunis, dans la capitale tunisienne. Évacuée par les autorités transitoires pour un meilleur suivi médical, elle y séjournait depuis plus d’un mois. Sa disparition a aussi bien été confirmée par sa famille que par les autorités maliennes.

Née le 4 janvier 1948 à Tombouctou, dans le nord du Mali, Cissé Mariam Kaïdama Sidibé effectuera une partie de sa scolarité à Goundam avant de passer son baccalauréat en 1970 à Bamako. Ensuite, elle décroche son diplôme d’administrateur civil à l’école nationale d’administration (ENA) de Bamako, en juin 1974. Elle a effectué plusieurs années de stages en Europe, au Canada et au Sénégal.

Carrière professionnelle

Au cours d’une carrière professionnelle remarquable, Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé a travaillé au ministère des Sociétés et Entreprises d’État du Mali, entre 1974-1989. En 1991, elle est nommée conseillère technique auprès du défunt président ATT, avant d’être promue en août de la même année, à juin 1992, ministre du Plan et de la Coopération internationale du gouvernement de transition. De mai 1992 à juin 1992, elle s’occupera du ministère de l’Agriculture et de l’Environnement.

Entre août 1993 et novembre 2000, la native de Tombouctou est secrétaire exécutive du Comité inter-États de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS) basé à Ouagadougou. En août 2001, elle est à nouveau conseillère spéciale du président de la République, après l’élection de celui-ci. De mars à juin 2002, elle est ministre du Développement rural du Mali. Depuis 2003, elle présidait le conseil d’administration de la Sonatam (Société nationale de tabac et allumettes du Mali).

Figure emblématique

Cissé Mariam Kaïdama Sidibé est vite devenue une figure emblématique dans la gestion du pays. Elle a occupé plusieurs postes ministériels. Le 3 avril 2011, elle a été nommée Premier ministre par l’ex-président feu Amadou Toumani Touré (ATT), succédant ainsi à Modibo Sidibé, jusqu’au coup d’État du 22 mars 2012, perpétré par le Capitaine Amadou Aya Sanogo.

Les réactions se sont multipliées suite à cette disparition. L’ancien ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, également ancien Sécrétaire général à la Présidence, Sous IBK, Madame Kamissa Camara a écrit sur son compte Twitter: « Le Mali vient de perdre une figure emblématique en la personne de Madame Cissé Mariam Kaïdama Sidibé, première et seule femme qui aura occupé le poste de Premier ministre« . De son côté, l’Ancien Premier ministre d’IBK, Moussa Mara, témoigne: « Une grande dame et un modèle de compétence, de probité et d’humilité s’en est allée. »

Dans un communiqué de la présidence de la République du Mali, lu samedi soir à la télévision nationale, le président de la Transition, le Premier ministre et l’ensemble des membres du gouvernement ont présenté leurs condoléances à la famille de l’illustre disparue et ont prié pour le repos éternel de son âme. Toutes nos condoléances !

Bakary Fomba

Bakary FOMBA

Né à Kounambougou (région de Koulikoro), Bakary Fomba est enseignant de formation. Journaliste-blogueur, membre de Doniblog, la Communauté des Blogueurs du Mali. Il est également contributeur à Benbere, plate-forme des blogueurs maliens. Il est présentement le Directeur de la rédaction du site web d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits saheltribune.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

%d blogueurs aiment cette page :