Home ChroniquesBillet d'humeur Sénégal debout : Sonko défie les puissances étrangères

Sénégal debout : Sonko défie les puissances étrangères

0 comment 410 views

Devant une foule en liesse, Ousmane Sonko, Premier ministre sénégalais, a pris la parole le 16 mai, en présence de Jean-Luc Mélenchon. Son discours, le plus long et le plus passionné depuis sa nomination, a résonné comme un puissant écho des aspirations du peuple sénégalais. À travers ses mots, c’est tout un pays qui s’est levé pour dénoncer les injustices et revendiquer sa souveraineté.

Dans l’hémicycle de l’université de Dakar, Sonko n’a pas mâché ses mots. Critiquant ouvertement l’attitude de l’Occident, de l’Europe et particulièrement de la France, il a rappelé les trois années de répression sous l’ancien président Macky Sall. Il a dénoncé le silence complice du gouvernement Macron face aux persécutions subies par son camp, affirmant avec force que cette complaisance a encouragé les violences et les arrestations massives.

« Le président Macron déclinait la nouvelle doctrine africaine de l’Élysée »

En tant que fervent défenseur du souverainisme et du panafricanisme social, Sonko a insisté sur la nécessité d’une coopération basée sur le respect mutuel. « Les relations léonines au détriment des Africains doivent cesser », a-t-il martelé, revendiquant une nouvelle ère de relations internationales où chaque nation pourrait faire valoir ses aspirations légitimes à la souveraineté.

Sonko a également critiqué la néocolonisation des relations entre l’Occident et l’Afrique. Selon lui, les belles promesses de non-ingérence et de soutien à la démocratie faites par Emmanuel Macron ne se sont pas concrétisées au Sénégal. « Nous y avons presque cru lorsque le président Macron déclinait la nouvelle doctrine africaine de l’Élysée », a-t-il dit, mais la réalité a vite dissipé ces espoirs.

Revenant sur ses engagements contre l’emprise française en Afrique, Sonko a réitéré que son opposition n’était pas dirigée contre le peuple français, mais contre l’élite gouvernante actuelle. Il a souligné la nécessité de revoir les accords de défense et de remettre en question la présence militaire française au Sénégal, tout en affirmant la volonté de son pays de disposer pleinement de lui-même.

« Les velléités extérieures de nous imposer des modes de vie »

Dans une critique acerbe des doubles standards occidentaux, Sonko a dénoncé l’hypocrisie des puissances étrangères qui condamnent certains régimes tout en soutenant d’autres lorsqu’ils servent leurs intérêts. Il a fustigé les sanctions contre les autorités de transition du Sahel, affirmant que le Sénégal ne lâcherait pas ses frères de cette région.

Abordant un sujet délicat, Sonko a prévenu les Occidentaux que leur activisme en faveur des minorités sexuelles pourrait engendrer des tensions. Au Sénégal, où l’homosexualité est largement réprimée, il a demandé le respect des spécificités culturelles locales. « Les velléités extérieures de nous imposer des modes de vie et de pensée contraires à nos valeurs risquent de constituer un nouveau casus belli », a-t-il averti.

Sonko a aussi dénoncé ce qu’il perçoit comme une stigmatisation de la religion musulmane par la France, rappelant que les Sénégalais devaient s’adapter aux lois françaises, tout en soulignant les différences culturelles profondes entre les deux pays.

Ce discours marque un tournant dans la politique sénégalaise et africaine. Sonko, en s’élevant contre les ingérences et en défendant une vision panafricaine, incarne les espoirs de nombreux Africains pour un avenir plus souverain et respectueux des identités locales. Le Sénégal, sous sa direction, semble prêt à écrire une nouvelle page de son histoire, une page où la voix de son peuple est entendue et respectée.

Chiencoro Diarrra

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate