Mali : Formation des journalistes et blogueurs sur la lutte contre la corruption et la violation des droits humains

Date:

Share post:

Dans le cadre du Projet d’appui à la lutte contre la corruption et le monitoring des violations des droits de l’homme, la Fondation Tuwindi, en partenariat avec l’Association malienne des Droits de l’Homme (AMDH), organise du 29 août au 2 septembre 2022, au Grand Hôtel de Bamako, une session de renforcement des capacités d’une vingtaine de journalistes et blogueurs sur le journalisme d’investigation.

Malgré la rupture annoncée par les autorités de la transition, depuis leur arrivée au pouvoir, des pratiques comme la corruption et la violation des droits de l’homme continuent d’avoir la peau dure en République du Mali. Plusieurs rapports d’organisations non gouvernementales tirent la sonnette d’alarme sur la situation des droits humains dans ce pays d’Afrique de l’ouest où une transition militaire règne depuis un peu plus de deux ans.

En vue de contribuer à la lutte contre ces fléaux, facteurs susceptibles de handicaper la marche du pays vers le renouveau, la fondation Tuwindi, en partenariat avec l’Association malienne des Droits de l’Homme (AMDH) a entamé la formation des journalistes et blogueurs maliens en journalisme d’investigation. L’objectif est de leur permettre de surmonter les défis liés à l’investigation dans la lutte contre ces phénomènes, qui « touchent toutes les couches sociales » du pays.

Produire des articles d’investigation crédibles

La corruption et les violations des droits de l’homme ont tendance à « freiner considérablement le développement économique, politique, social, institutionnel, sanitaire, et s’étend jusqu’à l’ordre juridique », ont indiqué les initiateurs de cette session.

Pour la fondation Tuwindi, il manque de « crédibilité et de garnitures » dans les contenus des médias. Des contenus devant pourtant permettre aux organisations de la société civile de mettre en place des dispositifs nécessaires afin d’aboutir à des poursuites judiciaires. C’est ce problème qui justifie cette initiative de former 20 journalistes et blogueurs en investigation. Une formation qui devra « leur permettra de produire des articles d’investigation de qualité pouvant susciter des poursuites judiciaires contre des présumés corrompus et persuader toutes personnes qui seraient tentées par la corruption ».

Outre ces aspects, cette session permettra à ces journalistes et blogueurs de mieux comprendre découvrir la plateforme « Kenekanko », un réseau non seulement pour les journalistes mais aussi chaque citoyen en vue de dénoncer des crimes économiques ainsi que des cas de corruption.

Bakary Fomba

Bakary FOMBA
Bakary FOMBA
Né à Kounambougou (région de Koulikoro), Bakary Fomba est enseignant de formation. Journaliste-blogueur, membre de Doniblog, la Communauté des Blogueurs du Mali. Il est également contributeur à Benbere, plate-forme des blogueurs maliens. Il est présentement le Directeur de la rédaction du site web d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits saheltribune.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires

Burkina Faso : onze militaires tués et plus de cinquante civils portés disparus (communiqué)

Le terrorisme a encore fait des ravages dans le « pays des hommes intègres ». Le lundi 26 septembre 2022,...

Tribune des Nations Unies : réaction des partis politiques et mouvements syndicaux au discours d’Abdoulaye Maïga  

Le secrétaire général des Nations unies, le président en exercice de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (Cédéao), le Chef d’État nigérien, la politique française au Mali ainsi que le président ivoirien, tous les partenaires récalcitrants à la vision souverainiste du Mali ont eu leur dose dans le discours du col. Maïga à la tribune des Nations unies.

22 septembre 2022 : retour sur 24 h de commémoration

La République du Mali a 62 ans. Les Maliens ont célébré, jeudi 22 septembre 2022, le 62e anniversaire de l’indépendance du pays. À Bamako, notamment au niveau de la présidence malienne, cette commémoration a débuté depuis le mercredi soir.

Kenekanko : un nouvel instrument contre la corruption et les violations des droits humains au Mali

Kenekanko, une application et aussi une plateforme web qui donne désormais aux citoyens maliens de l’intérieur comme de la diaspora la possibilité de dénoncer des cas de corruption et de violation des droits de l’homme dans leur pays
%d blogueurs aiment cette page :