Kenekanko : une plateforme pour la bonne gouvernance

Date:

Share post:

La plateforme Kenekanko, dédiée à la lutte contre la corruption et les crimes économiques, a été lancée, lundi 1er février 2021, par son initiateur, le consortium OCCIPRE. C’était au cours d’une conférence de presse présidée par Bart Ouvry, Ambassadeur de l’Union européenne au Mali.

Mettre fin à la corruption et aux crimes économiques en révélant au grand jour les différents cas, tel est le but de la plateforme Kenekanko. Un espace en ligne qui permettra aux citoyens dans tous les coins du Mali de signaler des faits de corruption ou de crimes économiques.

Une plateforme sécurisée

Dans sa démonstration sur les fonctionnalités de la plateforme, Laya Guindo de la fondation Tuwindi, une des organisations engagées dans la mise en œuvre de ce projet, rassure que Kenekanko est une plateforme sécurisée qui « permet de faire des alertes dans le plus grand anonymat ». Ces alertes seront reçues par des médias partenaires de la plateforme qui se chargeront de mener des investigations sur les faits signalés afin de faire toute la lumière dessus. La plateforme, explique M. Guindo, permet aux citoyens, lors de leur alerte, de joindre des pièces jointes afin de rendre plus crédibles leur dénonciation.

Selon Tidiani Togola, directeur exécutif de Tuwindi, cette plateforme sera une occasion pour les citoyens de participer activement à la construction de leur pays.

La dénonciation des cas de violations subies ne fait pas généralement partie des pratiques du Malien. Mais avec Kenekanko, ils peuvent désormais, en toute sécurité, aider à lutter contre la corruption et les crimes économiques.

Un appui à l’État malien

Dans son allocution, Bart Ouvy, l’ambassadeur de l’Union européenne au Mali, a surtout souligné l’importance de la bonne gouvernance, une garantie de développement économique et social. Elle est également gage d’éducation de qualité, d’accès à des soins de santé et surtout de qualité et de disponibilité de la justice et de la sécurité pour tous. Au cours de son intervention, il n’a pas manqué à rappeler aux hommes de médias la place qu’ils occupent. Ils ont l’espoir des Maliens puisqu’ils sont le 4e pouvoir, a-t-il rappelé.

Cette plateforme offre donc la possibilité aux journalistes de mener des investigations pour mieux informer les citoyens. Selon l’ambassadeur Ouvry, ce projet est un appui à l’État malien dans sa politique de lutte contre la corruption et les crimes économiques.

Jens Kiesheyer, représentant de Free Press Unlimited, a souligné, dans une vidéo projetée au cours de la cérémonie, tout le plaisir pour son organisation à travailler avec les journalistes du réseau Kenekanko.  

Kenekanko est une initiative de l’Observatoire citoyen contre l’impunité et pour la redevabilité (OCCIPRE). L’initiative est mise  
en œuvre par Tuwindi, Amnesty International Mali et Free Press unlimited. Le projet est financé par la délégation de l’Union européenne au Mali.  

Fousseni Togola

Chiencoro
Chiencorohttps://saheltribune.com
Chiencoro a plusieurs années d'expérience dans la presse écrite et le blogging au Mali. Il est présentement journaliste-reporter à Sahel Tribune.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires

Économie : la Centrafrique, premier pays africain à officialiser les crypto-monnaies

La République centrafricaine vient de se hisser comme premier pays africain à avoir  officialisé non seulement l’usage des crypto-monnaies, mais aussi à adopter à l'unanimité le projet de loi qui gouverne la crypto-monnaie

Nouveaux paradigmes : finance citoyenne solidaires et participatifs, promotion de la diplomatie sociale et environnementale

Face à ce nouveau paradigme de la fonction financière, les services financiers en Tunisie deviennent de plus en plus inadaptés, et je pense qu’il est grand temps que le système financier, le paysage financier institué par l’ensemble des réformes amorcées suite au PAS de 1986, soit restructuré et qu’il faut absolument réinstaurer la spécialisation.

Zone ouest-africaine  : le Mali de la transition bientôt en porte-à-faux avec les investisseurs ?

Au Mali, les effets des sanctions imposées au pays par des institutions sous-régionales se font de plus en plus sentir. Le pays se trouve en difficulté de s’acquitter de ses dus auprès des investisseurs malgré que certains citoyens font encore montre de détermination et de courage.

Agriculture : au Mali, plusieurs localités confrontées à une crise alimentaire

Au Mali, plusieurs localités sont confrontées à une crise alimentaire, en plus de l’insécurité.
%d blogueurs aiment cette page :