Mali-Côte d’Ivoire : le HCR annonce le rapatriement de 50 réfugiés ivoiriens

Date:

Share post:

Dans sa deuxième opération de rapatriement volontaire, le bureau Mali du Haut Commissariat pour les Réfugiés (HCR) annonce le retour de 50 ivoiriens sur leur sol.

Sikasso, troisième région administrative du Mali, située au sud du pays, à la frontière avec la Côte d’Ivoire, est devenue, depuis plus d’une décennie, une terre d’asile pour des Ivoiriens.

Aujourd’hui, l’espoir de retourner au bercail, auprès de leurs proches et retrouver leurs repères, demeure vif chez ces réfugiés.

Reconstruire leur existence

« Mes enfants sont nés ici et j’aurais aimé qu’ils aient les mêmes souvenirs d’enfance d’une Côte d’Ivoire paisible, comme dans mon enfance », souhaite Bénie, mère de deux enfants, prête à rejoindre ses proches. Ces proches qu’elle n’a pas vu depuis des années, rapporte le HCR dans un communiqué du 30 juillet 2021.

Bénie se dit « exciter » à l’idée que ses enfants « verront leurs grands-parents et cousins pour la première fois en chair et en os, et non à travers les réseaux sociaux virtuels ».

Comme Bénie, nombreux sont ces réfugiés qui rêvent de fouler, de nouveau, le sol de leur patrie. Pour faciliter la concrétisation de ce rêve, le HCR et ses partenaires s’y emploient. Ce retour de réfugiés ivoiriens relève du processus de « rapatriement volontaire ». Des « solutions durables pour les réfugiés, leur permettant de reconstruire leur existence ».

Ce rapatriement librement consenti est le fruit d’un Accord tripartite entre le Mali, la Côte d’Ivoire et le HCR, en 2012. Un accord qui met à « disposition une plateforme pour échanger sur les conditions et l’encadrement du rapatriement volontaire de ces réfugiés, dont la plupart est arrivée à la suite de la crise
dans leur pays en 2002, et 2010-2011
 ».

163 000 Maliens réfugiés

Depuis des années, le HCR œuvre pour le retour de ces réfugiés ivoiriens. En 2019, 250 réfugiés ont été rapatriés dans leur pays. En 2020, le processus a connu une interruption à cause de la pandémie de la Covid-19. En 2021, le HCR est à la deuxième opération. « Malgré ces efforts, plus de 500 Ivoiriens sont encore réfugiés au Mali, notamment avec de nouvelles arrivées en 2020 », souligne l’agence Onusienne.

En dépit des conflits, des chocs climatiques et de l’insécurité alimentaire, depuis des années, le Mali reste toujours une terre d’accueil. Ce pays accueille plus de 48 500 réfugiés de diverses nationalités, selon le HCR.

Des Maliens sont également réfugiés dans d’autres pays. En raison de la crise de 2012, « des centaines de milliers de Maliens ont trouvé refuge dans des pays voisins », notamment le Burkina Faso, le Niger et la Mauritanie. Grâce aux efforts du HCR et ses partenaires, 85 000 réfugiés maliens sont retournés au bercail. Malgré tout, 163 000 vivent toujours dans des pays d’accueil, selon le HCR.

Bakary Fomba

Bakary FOMBA
Bakary FOMBA
Né à Kounambougou (région de Koulikoro), Bakary Fomba est enseignant de formation. Journaliste-blogueur, membre de Doniblog, la Communauté des Blogueurs du Mali. Il est également contributeur à Benbere, plate-forme des blogueurs maliens. Il est présentement le Directeur de la rédaction du site web d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits saheltribune.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires

Sécurité routière : l’OMS annonce une déclaration politique de réduction de 50%

Pour réduire de 50% le nombre de décès et blessés sur les routes d’ici 2030, une nouvelle déclaration politique sera adoptée par les États du monde

[Tribune] Migration clandestine : retenir sur place les jeunes subsahariens africains

Carrefour migratoire et pays d’accueil du fait de sa proximité avec les îles espagnoles, le Maroc continue de briser les rêves des migrants subsahariens d’Afrique. C’est un nouveau drame de la migration aux portes de l’UE [Union Européenne] avec des pertes de vies humaines (environ 23) inacceptables qui vient de se produire.

Libye : MSF invite les pays européens et nord-américains à évacuer les migrants bloqués

Dans son rapport « Out of Libya », publié le 20 juin dernier, Médecins Sans Frontières (MSF) a lancé un appel aux pays européens et nord-américains à faciliter l’évacuation des migrants les plus vulnérables en Libye.

Mali : plus de 84 000 réfugiés rapatriés, 70 000 accueillis, environ 685 000 PDI retournés

Au niveau mondial, cette journée dédiée aux réfugiés a été célébrée pour la première fois le 20 juin 2001 lors du 50e anniversaire de la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés. Le thème retenu par l'ONU pour l’édition 2022 est : « chacun, partout, tout le temps, toute personne a droit à la sécurité ». 
%d blogueurs aiment cette page :