Macky Sall : « Le Mali mérite le soutien de toute la communauté africaine et internationale »

Date:

Share post:

En tournée sous-régionale, le président sénégalais Macky Sall s’est rendu au Mali, ce lundi 15 août 2022. À sa descente d’avion, vers 10 h 20, il a été accueilli par son homologue malien de la transition, colonel Assimi Goïta, à aéroport international président Modibo Kéïta de Bamako-senou. Le président sénégalais a invité à soutenir le Mali.

Drapé dans son habituel boubou blanc, accompagné d’un bonnet de même couleur, le chef d’État de la République du Sénégal était porteur d’un « message d’amitié, de bon voisinage, un message de l’Afrique auprès du peuple malien ». Macky Sall a souligné le rôle central que joue le Mali dans la zone ouest-africaine.

Accompagner le Mali

Cette visite d’amitié et de solidarité avait pour objectif d’échanger et de travailler en étroite collaboration avec les autorités maliennes « pour une issue heureuse à cette transition ». L’ambition est d’aider le Mali à retrouver sa place dans le concert des nations africaines et internationales.

Le président Macky Sall a ensuite eu un tête-à-tête avec son homologue malien. Ils ont discuté des problèmes sous-régionaux ainsi que de la coopération bilatérale entre le Mali et le Sénégal, deux pays liés par l’histoire et la géographie, a expliqué Macky Sall.  

Après des échanges de quelques heures dans le palais de Koulouba, le chef d’État sénégalais, au cours d’un micro-tendu, a invité à accompagner le Mali dans sa « voie pour un retour à un ordre constitutionnel normal dans le délai prévu et conformément aux engagements des autorités ». Selon ses précisions, « le Mali mérite le soutien de toute la communauté africaine et internationale dans sa lutte acharnée contre le terrorisme ».

Militaires ivoiriens détenus au Mali

D’après ses explications, le Mali est un pays qui « a beaucoup souffert et qui continue de souffrir, qui a été résilient, qui se bat » avec le soutien des Nations unies, à travers la Minusma et d’autres partenaires. « Nous devons être solidaires à cette lutte du Mali, du peuple malien, des autorités de transition contre le terrorisme, qui est un fléau global, qui doit nécessiter des réponses globales », a-t-il prévenu.

Assimi Goïta et Macky Sall
Assimi Goïta, à droite, et Macky Sall, à gauche, le 15 août 2022. ©Présidence du Mali.

La question des militaires ivoiriens détenus au Mali, considérés comme « mercenaires » et placés sous mandat de dépôt par les autorités maliennes, a été abordée par les deux chefs d’État. Le président du pays de la teranga a noté la disponibilité du Mali à poursuivre le dialogue pour une issue favorable à ce « contentieux ».

Échanges économiques

Des questions bilatérales, liées au commerce, au transit des marchandises, ont également été abordées. Toutes les deux délégations ont pris note des difficultés liées à ces questions et se sont engagées à mettre en place des mesures « pour arriver à lever toutes les barrières qui entravent le commerce conformément […] à nos engagements dans le cadre de la zone de libre-échange continental ».

Après le Mali, l’avion du président sénégalais s’est envolé, dans l’après-midi, pour le Tchad, où il échangera aussi, en sa qualité de président en exercice de l’Union africaine, avec le président Mahamat Idriss Déby Itno, sur le processus de transition en cours dans ce pays.

Chiencoro Diarra

Chiencoro
Chiencorohttps://saheltribune.com
Chiencoro a plusieurs années d'expérience dans la presse écrite et le blogging au Mali. Il est présentement journaliste-reporter à Sahel Tribune.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires

Mali : A 6 ans, Alioune a été amputé de la jambe

Alioune, 6 ans, encore insouciant et rêveur, a vu sa vie basculer lorsqu’il a été amputé de la jambe à la suite d’une blessure par balle.

Tchad : les inondations à N’Djamena renforcent la crise humanitaire et font craindre l’apparition d’épidémies

Depuis mi-août, le centre et le sud du Tchad sont frappés par des graves inondations, les dernières touchant la capitale, N’Djamena, où deux fleuves ont débordé, laissant des quartiers entiers submergés par les eaux.

Mali : le M5-RFP charge le Cadre des partis et regroupements politiques

Le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) a répondu dans une note d’information, le 3 décembre dernier, à une déclaration du Cadre des partis politiques publiée, le 26 novembre 2022.

Rentrée des cours et tribunaux : « La justice malienne ne sera que ce que nous en ferons », dixit le col. Assimi Goïta

Sous la présidence du colonel Assimi Goïta, chef de l’État, la rentrée solennelle des cours et tribunaux, pour l’année 2022-2023, s’est tenue, ce jeudi 1er décembre 2022, à la Cour suprême
%d blogueurs aiment cette page :