Législatives au Sénégal : le camp présidentiel retrouve la majorité

Date:

Share post:

Plus d’une semaine après les élections législatives, le député sénégalais, Pape Diop, rallie la coalition présidentielle et lui donne la majorité à l’Assemblée nationale.

Le 31 juillet 2022, les élections législatives du Sénégal ont eu lieu. Pour la première fois dans l’histoire de ce pays ouest-africain, les résultats provisoires, publiés le 4 août dernier, avaient vu la coalition au pouvoir perdre la majorité absolue. Mais avec le ralliement de Pape Diop, ancien maire de Dakar et l’un des députés « indépendant », élu lors des dernières législatives, la coalition présidentielle (Benno Bokk Yaakar) a finalement atteint la majorité absolue au parlement sénégalais. Cela, avant même que les résultats définitifs ne soient proclamés par la Cour constitutionnelle.

Grâce à ce ralliement, faut-il noter, le camp présidentiel cumule désormais 83 sièges sur 165.

Pour justifier son acte de ralliement au camp du président Macky Sall, M. Diop déclare qu’« il faut éviter de déboucher sur un blocage dans le fonctionnement de nos institutions », rapporte France 24. Selon M. Diop, une « Assemblée nationale placée sous le contrôle de l’opposition débouchera sur une crise institutionnelle ». Car, estime-t-il, « le Président de la République serait amené à gouverner par ordonnances, ce qui serait un recul pour notre démocratie ».

Cependant, cette majorité n’est pas pour autant confortable dans la mesure où l’inter-coalition de l’opposition (Yewwi Askan Wi-Wallu) garde ses 80 sièges au sein du parlement.

Pour rappel, suite aux dernières législatives, l’opposition et la majorité présidentielle sont arrivées au coude à coude, une première fois dans l’histoire du Sénégal.

Bakary Fomba    

Bakary FOMBA
Bakary FOMBA
Né à Kounambougou (région de Koulikoro), Bakary Fomba est enseignant de formation. Journaliste-blogueur, membre de Doniblog, la Communauté des Blogueurs du Mali. Il est également contributeur à Benbere, plate-forme des blogueurs maliens. Il est présentement le Directeur de la rédaction du site web d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits saheltribune.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires

Coups d’État récurrents : comment faut-il comprendre ce sort de l’Afrique ?

L’Afrique est le seul continent au monde qui a subi et n’a cessé de subir des malheurs et conflits sanglants depuis des millénaires voire des siècles. Des conflits dus généralement à des instabilités politiques, selon Bocar Harouna Daillo. Quel triste sort pour l’Afrique ! Qu’a-t-elle fait pour mériter autant de maltraitances ?

« Mercenaires ivoiriens » : ballet diplomatique au Mali depuis le sommet de la Cédéao

Après la conférence des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), tenue à New York le 22 septembre 2022, en marge de la 77e tribune des Nations unies, l’on assiste à un véritable ballet diplomatique au Mali. Au menu des échanges, la question des « soldats » ivoiriens détenus au Mali.

Burkina Faso : retour sur le second coup d’État

Le Burkina Faso a connu, vendredi 30 septembre 2022, un second coup de force, en l’espace de huit mois. Le Lieutenant-Colonel Paul Henri Sandaogo Damiba, arrivé au pouvoir par un putsch, le 24 janvier dernier, a été démis de ses fonctions par des militaires.

Burkina Faso : onze militaires tués et plus de cinquante civils portés disparus (communiqué)

Le terrorisme a encore fait des ravages dans le « pays des hommes intègres ». Le lundi 26 septembre 2022,...
%d blogueurs aiment cette page :