Home Actu Institut national des Arts : de nouveaux locaux prêts pour la rentrée  ; des mesures prises pour la conservation des anciens 

Institut national des Arts : de nouveaux locaux prêts pour la rentrée  ; des mesures prises pour la conservation des anciens 

0 comment 137 views

Au Chapitre des communications du Conseil des ministres du mercredi 20 septembre 2023, le gouvernement malien a annoncé l’ouverture des nouveaux locaux de l’Institut national des arts de Bamako à la rentrée prochaine. Aussi, des mesures sont prises pour la conservation et la gestion des anciens locaux. Nous invitons à lire cet extrait du Communiqué du Conseil des ministres. 

« Sur le rapport du ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie Hôtelière et du Tourisme, le Conseil des Ministres a pris acte d’une communication relative aux propositions d’actions pour la conservation et la gestion des bâtiments de l’ex-siège de l’Institut National des Arts. 

L’Institut national des Arts de Bamako est un établissement d’enseignement professionnel en Arts, Métiers et Animation socioculturelle créé en 1933 sous le nom la Maison des Artisans Soudanais qui devient plus tard l’Ecole artisanale de Bamako, puis l’Institut National des Arts en 1963. De sa création à nos jours, l’Institut a formé plusieurs hommes de culture, de célèbres artistes et hommes de médias. 

De style néo-soudanais, les bâtiments de l’Institut National des Arts comprennent des ateliers, des salles de classes, des bureaux, une galerie d’exposition et une salle de spectacles. 

Les difficultés d’accès, la vétusté des locaux et les inconforts liés aux pollutions et nuisance sonores ont rendu nécessaire la délocalisation de l’établissement. 

C’est dans ce cadre que des nouveaux locaux ont été construits pour accueillir l’Institut dès la rentrée prochaine des classes. 

Les actions suivantes sont envisagées pour la conservation et la gestion de l’ex siège de l’Institut :

– préserver l’intégrité physique des bâtiments en tant qu’éléments du patrimoine culturel ;

– réhabiliter et maintenir l’infrastructure dans un état fonctionnel ;

– conférer à l’infrastructure une nouvelle vocation afin qu’elle continue à jouer son rôle de creuset de la créativité artistique, du savoir et du savoir-faire malien et en faire un des principaux centre d’attraction de la ville de Bamako ». 

Source : SGG du Mali

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate