Impossible de confiner les Maliens, mais possible d’obliger le port du masque

Impossible de confiner les Maliens, mais possible d’obliger le port du masque
Port du masque

Face à l’aggravation de la situation épidémiologique au Mali, il serait nécessaire de changer de fusil d’épaule. Il ne suffit plus d’obliger le port du masque théoriquement ou en le distribuant. Il faut des mesures pour veiller à l’application de ladite mesure.

« Nous ne pouvons pas confiner les Maliens, bloquer les Maliens, les condamner à la mort par la faim. Nous avons le devoir de les protéger », dixit Ibrahim Boubacar Kéita, le président de la République malienne. C’était lors du second tour des élections législatives, le dimanche 19 avril 2020.

Lire aussi Moussa Mara testé positif au covid-19

Une déclaration pourtant sage puisque tenant compte des réalités de la vie quotidienne de maints ménages au Mali. Nombreuses sont les familles dans lesquelles, le chef de famille travaille pour gagner les frais de condiments du lendemain. Passer quelques jours sans travailler est synonyme de famine dans ces familles.

Impossible de confiner les Maliens

Les pays qui ont procédé au confinement de leurs citoyens sont pour la plupart des pays capables d’assister les ménages durant la durée de leur confinement. Ils adoptent de nombreuses mesures sociales pour les accompagner et éviter qu’ils ne se sentent pas délaissés. Le Mali a-t-il le moyen de procéder de la sorte ? À première vue, non. Nos autorités ne pourront pas supporter le coût financier d’une telle mesure.

Lire aussi 12 nouveaux cas de covid-19 dans les rangs de la MINUSMA

Pourtant, la situation épidémiologique ne fait que s’aggraver du jour au lendemain. À la date du jeudi 23 avril 2020, le nombre total de cas confirmés était de 309, dont 21 décès et 77 patients guéris. Avec ces chiffres, le Mali est en train de battre le record dans la sous-région.

Veiller à l’application du port de masque

Face à une telle situation, il est nécessaire de prévoir d’autres options. Si on ne peut pas confiner les Maliens, ne serait-il pas possible d’obliger chaque Malien au port du masque ? Surtout que le président de la République a lancé, il y a deux ou trois semaines, l’initiative « Un Malien, un masque ».

En confectionnant rapidement des masques en grande quantité et en les distribuant à toute la population, l’État peut se rassurer de pouvoir obliger le port de ces masques.

Des mesures répressives doivent alors être mises en place pour veiller au port de cet outil préventif. En plus du couvre-feu nocturne, les agents de police doivent être déployés dans les rues, sur les voies publiques, durant toute la journée pour sanctionner les récalcitrants à cette mesure.

Lire aussi Coronavirus : plus de 250 millions de personnes menacées d’insécurité alimentaire

Dans certains pays africains, comme le Bénin, cette mesure est bien appliquée. À l’allure où vont les choses, le Mali n’a plus le choix. La méthode douce ne marche plus.

Rappelons-nous de ce que disait Hobbes, philosophe anglais, tant que le peuple ne voit pas de raison de craindre, il n’obéit point aux lois. Il faut imposer cette crainte pour la santé publique. Entre le confinement et le port du masque, la deuxième option est le moindre mal au Mali.

Sahel Tribune

Sahel Tribune est un site d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits, crée en 2020 au Mali, sous le nom Phileingora. C’est en 2021 que ce nom bascule vers Sahel Tribune afin d’offrir un contenu plus adapté à nos lecteurs et partenaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

%d blogueurs aiment cette page :