Environnement : prendre au sérieux le changement climatique

Environnement : prendre au sérieux le changement climatique
Un point d'eau asséché en raison de l'absence de la pluie. Image d'illustration. ©Internaute

Dans sa quête effrénée de vie meilleure, l’homme se met en danger tout en détruisant la vie des autres espèces. Ayant des causes provoquées par les agissements de l’homme, le changement climatique doit être pris au sérieux par tous.

À peine l’humanité se remet du choc psychologique causé par la pandémie de la maladie à coronavirus que les effets du changement climatique prennent le relais. Ils semblent vouloir remplacer les foyers de contagion de la Covid-19 dans la conscience collective. Les soldats, dévoués à la protection de l’environnement, sont actifs sur plusieurs fronts afin de limiter l’ampleur des dégâts, dont la plupart sont le résultat des actions incontrôlées de l’homme sur la nature.

Résurgence des catastrophes naturelles

Les feux de forêt, les pluies diluviennes, les vents violents, le changement imprévu de la température, les vagues de chaleur sont entre autres les défis auxquels les hommes font face un peu partout dans le monde. Ces faits ne sont pas en soi surprenants. Des prédictions scientifiques ont déjà alerté et continuent d’alerter sur les dangers qui guettent la terre si des dispositions concrètes ne sont pas prises et mises en œuvre.

La liste des pays qui font face aux conséquences du réchauffement climatique s’allonge malgré le développement des perspectives et des dispositifs adoptés pour limiter les effets de ce phénomène climatique.

Cette instabilité n’épargne rien sur son passage : habitations, installations, productions agricoles, forêts, etc.  L’homme, qui s’est arrogé des privilèges sur les autres habitants de la terre, est celui qui risque d’écourter la survie de tout sur cette planète s’il ne réajuste pas sa quête de vie meilleure.  

Si dans beaucoup de pays, les hommes commencent à se familiariser avec cette instabilité climatique, force est de constater que la récurrence et l’ampleur des dégâts causés par ce phénomène inquiètent.

À la différence de la maladie à coronavirus, dont la cause fait l’objet de controverse, ce phénomène climatique incombe grandement à l’homme, selon la quasi-totalité des spécialistes de la question. Bien que les avis ne s’accordent pas sur la façon dont les effets du phénomène se répercuteront sur la terre, ils sont unanimes sur ses causes. Des causes  dont certaines sont naturelles.

Les activités humaines

Les activités que l’homme mène pour assurer sa survie, se créer un confort, sont celles qui, de nos jours, précipitent sa chute et sa déchéance. Par ses actions, il menace la survie des autres êtres tout en se mettant également en danger.

L’émission des gaz lourds dans la nature et la modification de l’état de la surface, précipitée par la déforestation dans les zones tropicales et ailleurs, ont une grande part de responsabilité dans ce phénomène de changement climatique.

Le feu, qui a contribué à une communautarisation accélérée des humains, est le même qui risquent de les décamper s’ils ne prennent pas conscience de l’ampleur de leurs actions sur la nature. En plus, la pluie, que les hommes attendent impatiemment pour travailler la terre, met en péril aujourd’hui leurs efforts. La chaleur qui était attendue sur certaines parties du globe est perçue de nos jours comme un calvaire.  

Malgré les progrès de la science et de la technique, les hommes ont du mal à prévoir avec certitude ou à circonscrire les aléas climatiques. Cette incapacité devrait montrer d’une part, aux humains qu’ils sont vulnérables au même titre que les autres espèces. Et d’autre part, qu’ils doivent sérieusement se mettre en cause, revoir leur façon de vivre afin de ralentir le processus de changement d’ordre dans la nature. Car le changement climatique est une réalité. Les prédictions des chercheurs en la matière sont visibles tous les jours, dans toutes les contrées.

Mikailou Cissé

Mikailou Cissé

Mikailou Cissé est professeur de philosophie de niveau secondaire au Mali. Après des études de Master à l'Ecole Normale supérieure (ENSUP) de Bamako, quelques mois de stage à Phileingora lui ont suffi pour faire de l'écriture sa passion. Mikailou produit des articles d'analyse sur la politique et la société.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

%d blogueurs aiment cette page :