Éducation : les enseignants toujours mobilisés pour l’application de l’article 39

Date:

Share post:

Lors d’une conférence de presse, animée le 17 août 2021 à la Maison de l’Enseignant au Mali, les syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016 ont exprimé leur indignation. Pour l’application de l’article 39, ils appellent leurs militants à la mobilisation.

Genèse de la crise scolaire actuelle, négociations tenues avec la partie gouvernementale, examens en cours, appel à la mobilisation… Il s’agit là des points évoqués par la synergie syndicale de l’éducation au cours d’une conférence tenue le 17 août dernier.

Ni tromperie ni malice

Dans sa déclaration liminaire, le porte-parole de la synergie syndicale des enseignants, Ousmane Almoudou, déclare : « L’insertion de l’article 39 du statut du personnel enseignant n’a été ni tromperie ni malice encore moins une erreur comme certains veulent le faire croire ».

Il rappelle que cet article 39, objet de toutes les polémiques et de la crise scolaire actuelle, stipule : « Toute majoration des rémunérations des fonctionnaires relevant du statut général s’applique de plein droit au personnel enseignant de l’enseignement secondaire, de l’enseignement fondamental et de l’éducation préscolaire et spéciale ».

Honneur et dignité

Les syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016 estiment : en adoptant « [l’]Ordonnance N2021-003PT-RM du 16 juillet 2021 », le gouvernement serait sur la voie de renoncer à l’application de cet article 39.

La synergie invite donc le gouvernement à « s’inscrire dans la dynamique de l’application de la loi ». Pour « l’honneur et la dignité de l’enseignant malien et un enseignement de qualité », la synergie rassure ses militants qu’elle ne baissera point les bras.

Bakary Fomba

Bakary FOMBA
Bakary FOMBA
Né à Kounambougou (région de Koulikoro), Bakary Fomba est enseignant de formation. Journaliste-blogueur, membre de Doniblog, la Communauté des Blogueurs du Mali. Il est également contributeur à Benbere, plate-forme des blogueurs maliens. Il est présentement le Directeur de la rédaction du site web d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits saheltribune.com

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires

Insécurité/Afrique occidentale et centrale : plus de 12.400 écoles fermées l’an dernier

L’insécurité persistante et croissante dans la région africaine du Sahel, dans le bassin du Lac Tchad et en République démocratique du Congo a contraint des milliers d’écoles dans huit pays d’Afrique de l’Ouest et centrale à fermer leurs portes ou à cesser de fonctionner, selon une organisation onusienne.

Écoles maliennes : une rentrée scolaire en deux étapes

La rentrée scolaire 2022-2023, au Mali, se fera en deux phases. C’est l’annonce faite par le ministère en charge de l’éducation nationale, ce jeudi 1er septembre 2022, au cours d’un point de presse.

IFM de Kangaba : 30 élèves-maîtres victimes d’un accident de circulation

Selon le bilan de la DRPC, cet incident a fait 58 victimes, dont 30 élèves-maîtres de l’Institut de formation des maîtres (IFM) de Kangaba. Cet accident a également coûté la vie à huit (8) personnes, dont un enfant de quatre (4) ans, 19 blessés graves et 31 blessés légers.

Résultats DEF 2022 : 100 374 admis sur 209 705 candidats présentés

Un mois après les examens du Diplôme d’études fondamental (DEF), le gouvernement malien s’apprête a proclamé les résultats, demain vendredi avec un taux d’admission de 47,86 %, soit 20,81 % de moins que la session de l’année 2021
%d blogueurs aiment cette page :