Transition au Tchad : à la CEMAC, Mahamat Idriss Déby donne des assurances

Transition au Tchad : à la CEMAC, Mahamat Idriss Déby donne des assurances
Mahamat Idriss Déby Itno au Sommet Extraordinaire du 18 août 2021. ©Présidence du Tchad.

Pour la première fois, le Général de corps d’armée Mahamat Idriss Déby, Président de la transition au Tchad, a pris part à la Conférence des chefs d’État de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). Le Tchadien Mahamat Idriss Déby a donné des assurances à la communauté nationale et internationale

Face à ses pairs de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale, le Président de la transition tchadienne ne s’est pas limité à évoquer les sujets d’ordre économiques et sanitaires. Mahamat Idriss Déby s’est aussi prononcé, lors du sommet extraordinaire tenu le 18 août, sur l’actualité politique de son pays. Il s’agit, notamment, du déroulement de la transition – survenu suite au décès du Maréchal Idriss Déby en avril dernier.

Transition politique de 18 mois

Selon le fils du défunt président, les autorités transitoires sont engagées « sur une transition politique de 18 mois ». Mahamat Idriss Déby rassure que tous les moyens sont mis en œuvre pour le respect de ce délai. « Dans ce cadre, les préparatifs du Dialogue National Inclusif — ouvert même aux politico-militaires — sont lancés avec la mise en place d’un Comité Préparatoire de ce Dialogue et l’adoption d’une Feuille de Route du Gouvernement ».

Ces travaux sont, selon le Président de la transition, préludes à des élections libres, transparentes et inclusives. Des élections qui seront le couronnement de cette période transitoire.

Compter sur l’appui des partenaires

Pour le retour de la paix et de la sécurité, les autorités de la transition au Tchad semblent être à pied d’œuvre. L’ouverture du champ politique, l’autorisation des marches pacifiques ainsi que la mise en place d’un gouvernement civil comprenant toutes les forces vives de la nation constituent des manifestations de cette volonté, à en croire les propos du chef de l’État.

Toutefois, le Tchad n’étant pas « un empire dans un empire » a nécessairement besoin du soutien de ses partenaires. « Je sais compter sur l’appui des Chefs d’État de la CEMAC et de nos partenaires pour accompagner le Tchad dans cette transition », plaide le jeune Mahamat Idriss Déby.

Fousseni Togola

Chiencoro

Chiencoro a plusieurs années d'expérience dans la presse écrite et le blogging au Mali. Il est présentement journaliste-reporter à Sahel Tribune.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

%d blogueurs aiment cette page :