[Édito] Guerre en Ukraine, de quoi interroger l’équilibre du monde contemporain

Date:

Share post:

La crise ukrainienne actuelle dure depuis 8 ans. Des pourparlers ont été engagés. Des accords (Minsk I en 2014 et Minsk II en 2015) ont été signés. Un président est déchu. Un nouveau est démocratiquement élu. Un nouveau président plus pro-européen que pro-russe. Les tensions ne cessent de monter entre Kiev et Moscou.

L’Occident s’est montré « pacifiste » dans la tentative de résolution de la crise, en privilégiant toujours la voie « diplomatico-diplomatique », politico-diplomatique. Un échec : un pays souverain est en train d’être envahi par un autre pays souverain, juste quelques jours après un tête-à-tête entre Poutine et Macron à Kremlin.

Ce lundi 21 février, la guerre est déclarée entre deux États souverains. Deux États qui ne sont pas dans le même rang mondial, que ce soit militairement, démographiquement ou encore économiquement. Se sentant seul face à la deuxième puissance militaire mondiale, le pouvoir de Kiev appelle l’Europe et l’Occident à l’aide. Eux, ils sont encore dans les discours de principe et brandissent l’arme de sanctions financières et économiques. Reste à savoir si ces sanctions se révéleront efficaces face à l’ambition « poutinesque » d’élargir la carte géographique de son pays, après le déclin de l’Union soviétique et l’annexion récente de la Crimée.

Pendant ce temps, des milliers de personnes, des milliers de civils et militaires, sont en train de mourir aux yeux du monde entier. Un engagement de l’OTAN en Ukraine est d’office écarté sous le seul prétexte que le pays n’est pas membre de cette alliance militaire occidentale qui se veut défensive d’on ne sait réellement quoi. Que dire de l’intervention de l’OTAN en Libye (2011) ? Peut-on se demander.

Bien que les situations et les époques soient différentes, il y a de quoi convoquer l’histoire contemporaine de l’humanité. Dans cette guerre russo-ukrainienne, il y a des raisons de se rappeler de la période sombre de deux guerres mondiales dans l’histoire contemporaine de l’humanité. De quoi se rappeler des causes ayant conduit l’humanité vers la seconde guerre mondiale : l’Allemagne nazie et son ambition affichée de régner en suprématie en annexant d’autres pays du vieux continent comme la Tchécoslovaquie, mais aussi le comportement de l’Occident mené par la France et la Grande Bretagne à gérer les prémisses de la crise. L’histoire se répète, dit-on. Marx peut continuer de dormir dans sa tombe.

Le monde du 21e siècle est déjà beaucoup fragilisé avec les épidémies et pandémies, les catastrophes naturelles, la pauvreté, l’immigration, l’instabilité des régimes politiques, le terrorisme entre autres. Auxquels s’ajoutent la question de l’Iran ainsi que les conflits israélo-palestiniens, sans parler de deux Corées (Nord et Sud), de l’invasion de la Libye par l’OTAN et l’Occident. C’est pathétique.

Le monde va de mal en pis, écrit Frédéric Lenoir (La guérison du monde). L’équilibre du monde, d’un monde à la recherche d’une perpétuelle paix, est toujours menacé. Menacé avec les intérêts dits de géopolitique et de géostratégique. Surtout de la part de ces grandes puissances, qu’elles soient occidentales y compris la Russie et les USA, asiatiques ou orientales, voire en Afrique avec ses mille et un problèmes. Et l’ONU dans tout cela ? Il y a de quoi interroger l’équilibre du monde contemporain et de la « Cité naissante » décrite par Cheikh Hamidou Kane (L’Aventure ambiguë).

Sagaidou Bilal
Sagaidou Bilal
Sagaïdou Bilal est web-éditeur et blogueur malien résidant au Mali. A Saheltribune.com, il est collaborateur, éditeur et directeur de publication par intérim. Evoluant dans l'écriture-web depuis 2017, Sagaïdou Bilal est membre de Doniblog et Contributeur à Benbere.org. En 2020, il a été nominé aux Mali médias awards, dans la catégorie journalisme citoyen. Ses centres d'intérêt sont entre autres : Éducation, Droits de l'Homme, Politique, Gouvernance, Société, Culture, Livre, Fact-Checking et Covid-19... Parallèlement à ses activités d'écriture et d'édition web, Sagaïdou Bilal, dit Sagbi, poursuit aussi des études de Master de recherche en philosophie à l'Université de Bamako (FSHSE).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières publications

Vie de couple : la rupture amoureuse, une expérience ou un échec ?

Rompre avec la personne avec laquelle l’on comptait construire un avenir est une épreuve difficile que traversent bon nombre de personnes. Pourtant, la rupture amoureuse est d’autant plus une expérience qu’un échec.

[Billet fictif] Tué dans une attaque et obligé de rendre compte de son vécu

A son procès, dans le monde des morts, il fait le bilan de son règne, devant les patriarches. Un billet qui donne à réfléchir sur la lourde responsabilité d’être chef, surtout dans un pays où la sécurité reste encore un idéal.

Mali : prêt de 8 milliards de FCFA pour la mise en valeur des plaines rizicoles de Tombouctou

Le Mali obtient de  la Banque ouest africaine de développement un accord de prêt d’un montant de 8 milliards de FCFA pour le financement partiel du Projet de mise en valeur des plaines rizicoles de Tombouctou.

Côte d’Ivoire : décoration des 49 soldats, récemment détenus au Mali

Libérés le 7 janvier 2023 par les autorités maliennes de la transition, qui les détenaient depuis juillet 2022, les 49 soldats ivoiriens ont reçu ce mardi, la distinction honorifique de Chevalier de l’ordre national
%d blogueurs aiment cette page :