Covid-19 en Afrique : l’OMS exhorte les États à intensifier la vaccination des groupes à haut risque

Date:

Share post:

Alors qu’une augmentation « marginale » du nombre de nouveaux cas de Covid-19 a été observée la semaine dernière, après une baisse soutenue pendant trois semaines, l’OMS exhorte les pays africains à intensifier la vaccination des groupes à haut risque. 

L’Afrique totalisait 11 millions  713 mille 285 cas positifs confirmés de Covid-19, jeudi 16 juin 2022, estime le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique), qui précise que cette pandémie a causé 253 mille 719 décès dans les 55 pays membres du bloc, tandis que 11 millions  073 mille 375 patients ont été guéris de cette maladie sur le continent.

Les données de juin 2022, provenant de 31 pays sur la vaccination contre la Covid-19 des groupes à haut risque, « montrent une nette amélioration de la situation par rapport à fin décembre 2021, où seulement 33 % des travailleurs de la santé et 10 % des personnes âgées étaient entièrement vaccinés ».

L’agence de l’Union africaine (UA) spécialisée dans les services de santé souligne que « près de 50 % des travailleurs de la santé et des personnes de plus de 60 ans sont entièrement vaccinés contre le virus dans les pays qui ont communiqué des données à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ».

Jeunesse de la population africaine

Avec 45 % de la population du continent âgée de moins de 18 ans, l’Afrique a une démographie majoritairement jeune. La plupart des pays ciblent leurs populations adultes pour une utilisation stratégique des vaccins. Selon le CDC, la « couverture vaccinale des personnes de plus de 18 ans sur le continent est estimée à 34 % » contre 18 % pour la population générale.

L’OMS exhorte les pays où la couverture vaccinale est faible de se concentrer sur les groupes hautement prioritaires — notamment les travailleurs de la santé, les personnes âgées et les personnes présentant des comorbidités. Cette organisation recommande une couverture vaccinale de 90 % pour les travailleurs de la santé et de 80 % pour les personnes âgées de plus de 60 ans.

Selon les propos de Dre Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, tenus lors d’une conférence en ligne animée par APO Group [16 juin dernier], « la jeunesse de la population africaine a aidé le continent à surmonter la pandémie de COVID-19 ». Elle poursuit : « S’il est primordial de protéger les jeunes exposés à un risque élevé de contracter la COVID-19, le fait de concentrer les efforts sur la vaccination des personnes âgées, des travailleurs de la santé et des autres populations vulnérables nous permettra de garder une longueur d’avance sur le virus ».

Pour rappel, l’Afrique du Sud, le Maroc, la Tunisie et la Libye figurent parmi les pays africains qui comptent le plus de cas sur le continent, selon le CDC Afrique qui indique que l’Afrique Centrale est la région la moins affectée du continent. 

La rédaction

Sahel Tribune
Sahel Tribunehttps://saheltribune.com
Sahel Tribune est un site d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits, crée en 2020 au Mali, sous le nom Phileingora. C’est en 2021 que ce nom bascule vers Sahel Tribune afin d’offrir un contenu plus adapté à nos lecteurs et partenaires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires

Hygiène menstruelle : au Mali, une campagne de sensibilisation de 600 jeunes

En marge de la Journée mondiale de l’hygiène menstruelle, la Synergie des organisations des jeunes a lancé le samedi dernier sa campagne de formation et de sensibilisation sur l’hygiène menstruelle.

Journée mondiale de l’audition : la musique et les sons récréatifs exposent des milliards de personnes

Le 3 mars de chaque année, le monde commémore la Journée mondiale de l’audition. Cette année, le thème retenu est « Pour entendre à vie, ménageons notre audition ! » Des milliards de personnes risquent de souffrir de déficience auditive liée à la musique et aux sons récréatifs.

Commercialisation du lait maternisé : l’OMS et l’Unicef tirent la sonnette d’alarme

Dans un nouveau rapport collectif, rendu public le 23 février 2022 , l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (Unicef) tirent la sonnette d’alarme sur la commercialisation du lait maternisé

Afrique de l’ouest : un rapport conjoint met en lumière les impacts socio-économiques de la Covid-19

la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont présenté un rapport conjoint intitulé « Suivi sur les impacts de la Covid-19 en Afrique de l’ouest ».
%d blogueurs aiment cette page :