Consulter le PDF

Côtes libyennes : plusieurs migrants maliens, dont trois enfants, morts dans un naufrage

Date:

Partager l'article:

Au large des côtes libyennes, une vingtaine de migrants maliens ont péri dans un naufrage. Selon les autorités maliennes, toutes les dispositions nécessaires sont prises pour identifier les survivants maliens de ce drame.

« Vingt-deux migrants, tous originaires du Mali, sont morts dans un naufrage au large des côtes libyennes, a annoncé l’ONU, citant des survivants qui ont fait état de victimes mortes de noyade et de déshydratation », a indiqué l’Agence France Presse (AFP), ce mercredi 6 juillet dans un tweet.

Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), c’est après neuf jours en mer, dans un canot pneumatique,  que « 61 survivants ont été secourus par les garde-côtes libyens ».

Ces migrants auraient pris place à bord de cette embarcation à partir de la ville libyenne de Zuwara, près de la frontière tunisienne, le 22 juin, selon la porte-parole de l’OIM, Safa Msehli. Elle explique à nos confrères du journal Libération, en citant les témoignages des survivants, que ce sont « vingt-deux migrants, tous originaires du Mali, sont morts pendant le voyage ».

Elle ajoute : « Les causes de décès signalées sont la noyade et la déshydratation. Parmi les morts, figurent trois enfants. Le nombre total des survivants est de 61, dont la majorité vient du Mali ». La porte-parole indique que certains migrants avaient été emmenés dans des hôpitaux par l’OIM en raison de leur état de santé dégradant.

Le ministère des Maliens établis à l’extérieur et de l’Intégration africaine,  dans un communiqué publié mardi 5 juillet, a déclaré que « toutes les dispositions sont prises pour l’identification de nos compatriotes survivants ». A en croire le communiqué, tout sera fait pour « protéger leurs droits et procéder à leur rapatriement ». Les autorités maliennes ont lancé un appel « à l’ensemble de notre peuple pour que nous luttions contre la migration irrégulière».

Pour rappel, dans son rapport publié le 20 juin dernier, intitulé « Out of Libya », Médecins Sans Frontières  [MSF] avait attiré la sonnette d’alarme en appelant les pays européens et nord-américains à faciliter l’évacuation des migrants les plus vulnérables en Libye.

La rédaction

Sahel Tribune
Sahel Tribunehttps://saheltribune.com
Sahel Tribune est un site d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits, crée en 2020 au Mali, sous le nom Phileingora. C’est en 2021 que ce nom bascule vers Sahel Tribune afin d’offrir un contenu plus adapté à nos lecteurs et partenaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Le journal

Consulter le PDF

Dernières publications

Burkina Faso : une tentative de coup d’État déjoué (communiqué gouvernemental)

Près d’un an après l’arrivée au pouvoir du capitaine Ibrahim Traoré, une tentative de coup d’État a été déjouée au Burkina Faso, dans la nuit de mardi à mercredi par les services de renseignement et de sécurité du pays, a déclaré mercredi dernier, Jean Emmanuel Ouédraogo, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement burkinabè.

Burkina Faso : le magazine Jeune Afrique interdit de diffusion 

Après la publication d’articles ne reflétant pas les réalités du Burkina Faso, les autorités du pays des hommes intègres ont finalement décidé de suspendre jusqu’à nouvel ordre, de tous les supports de diffusion de Jeune Afrique au Burkina Faso.

Mali : pourquoi le « léger report » des élections présidentielles 

Initialement prévues les 4 et 18 février 2024, les autorités maliennes ont annoncé, ce lundi 25 septembre 2023, un « léger report » des élections présidentielles.

63e anniversaire d’indépendance : le Mali commémore dans la plus grande sobriété 

Placé sous le signe du sursaut national et de la défense de la patrie, le 63e anniversaire d’indépendance du Mali a été commémoré, le vendredi 22 septembre 2023, dans la plus grande sobriété.
%d blogueurs aiment cette page :