Home A la Une Cap sur la prospérité : l’adoption unanime du budget 2024 par le CNT

Cap sur la prospérité : l’adoption unanime du budget 2024 par le CNT

0 comment 131 views

Dans un moment historique au sein du Conseil National de Transition (CNT), la première partie du projet de loi portant loi de Finances pour l’exercice 2024 a été adoptée à l’unanimité lors de la séance plénière de ce jeudi 7 décembre 2023. Le ministre de l’Économie et des Finances, M. Alousséni SANOU, à l’initiative de cette proposition, a pu compter sur le soutien unanime des membres présents du CNT.

Dans l’harmonie des voix, le Conseil National de Transition scelle l’avenir financier : un Budget 2024 unanime, une nation prospère en gestation.

À l’issue de l’adoption du texte, c’est M. Youba Bah, ministre de l’élevage et de la pêche, assurant l’intérim du ministre de l’Économie et des Finances, qui a pris la parole. Il a exprimé ses sincères remerciements envers les membres du CNT pour l’examen minutieux du projet de Budget d’État 2024. M. BAH a également assuré les membres du Conseil de l’engagement ferme du gouvernement à veiller à l’exécution correcte de ce budget, dans l’intérêt supérieur de la population.

La seconde partie de la Loi de Finances 2024 sera soumise au vote des parlementaires d’ici le 31 décembre 2024, conformément à la réglementation en vigueur. Cette étape cruciale déterminera le cadre financier global pour l’année à venir, impactant directement la vie quotidienne des citoyens.

Évolution des chiffres budgétaires

Les projections budgétaires pour l’exercice 2024 sont marquées par une augmentation notable des recettes, s’établissant à 2 387,872 milliards de FCFA. Comparativement à la loi de finances rectifiée 2023, cela représente une hausse significative de 83,396 milliards de FCFA, soit une augmentation de 3,62 %. Cette croissance est attribuée à l’augmentation des prévisions des recettes du budget général et des recettes des budgets annexes.

Du côté des dépenses budgétaires, mesurées en termes de Crédits de Paiement (CP), elles atteignent 3 070,740 milliards de FCFA. Cette somme représente une augmentation de 76,270 milliards de FCFA par rapport à la loi de Finances rectifiée 2023, soit une progression de 2,55 %. Cette évolution témoigne des ambitions du gouvernement en matière d’investissements et de projets pour le bien-être de la population.

L’adoption unanime de la première partie du Budget d’État 2024 par le CNT témoigne de l’unité et de la coopération au sein de l’organe de transition. Les défis financiers et les choix budgétaires qui se dessinent promettent une année 2024 cruciale pour le développement du pays. Les attentes sont désormais tournées vers la prochaine étape législative et la mise en œuvre efficace des mesures prévues dans ce budget, avec l’espoir que cela contribuera au bien-être général de la population.

La rédaction

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate