Cancer du sein : « J’avais peur que mon mari m’abandonne »

Date:

Share post:

Au Mali, comme dans le reste du monde, nombreuses sont les femmes qui souffrent du Cancer du sein. Une femme sur 9 sera atteinte de cette maladie au cours de sa vie et 1 femme sur 27 en mourra. Malgré qu’elle soit une maladie de bon pronostic lorsqu’elle est diagnostiquée tôt, le combat contre elle est assez rude.

« Mes deux seins ont été enlevés. Je l’ai vraiment vécu mal. J’avais peur que mon mari m’abandonne. Mais il est resté auprès de moi. Cela m’a donné la force et m’a permis de garder espoir », a expliqué Mme F.D, qui a été diagnostiquée du cancer du sein en 2019. Au micro de Sahel tribune, Mme F.D souligne que les traitements du cancer du sein sont une épreuve difficile. Elle a également indiqué les effets secondaires pénibles de la maladie, notamment la perte de ses cheveux et de ses seins.

Le risque pour une femme d’Afrique subsaharienne de développer un cancer est de 14,1 %.

Les facteurs de risque

Au cours des cinq dernières années, plus de 7 millions de femmes ont été diagnostiquées pour le cancer du sein, explique l’Organisation mondiale de la santé. En 2020, on a enregistré plus de 2 millions de femmes atteintes de cette maladie contre 685 000 décès dus à ce fléau.

Malgré l’ampleur du phénomène dans le monde, nombreuses sont les femmes qui ne connaissent pas cette maladie. Sadio Sissoko, habitante de Touréla, quartier périphérique de Kabala, connait, quant à elle, le cancer du sein, mais déplore l’ignorance de cette maladie par maintes femmes. Elle exhorte les médias à accentuer les sensibilisations autour de ce fléau.

Plusieurs facteurs, liés aux habitudes de vie notamment, multiplient le risque du cancer du sein. Les plus fréquents sont entre autres : la consommation d’alcool, le tabagisme, le surpoids, la sédentarité, la prise d’une hormonothérapie substitutive à la ménopause, l’utilisation de la pilule contraceptive.

Le cancer du sein chez les hommes

Cette maladie ne touche pas seulement les femmes. Le risque de développer un cancer du sein pour homme augmente avec l’âge. Cette maladie est fréquemment diagnostiquée chez les hommes de plus de 60 ans. Les hommes, dont un parent proche a eu un cancer du sein risquent davantage d’être atteints de cette maladie. Le risque augmente en fonction du nombre de parents proches concernés par ce cancer.

Selon Dr Mohamed Kaba Diakité, fondateur de l’hôpital Kabala, à Kalaban-Coro Koulouba, le cancer est la « présence de cellules anormales qui se multiplient de manière incontrôlable ». Dans le cas du cancer du sein, « les cellules peuvent rester dans le sein ou se répandre dans le corps par les vaisseaux sanguins », précise-t-il. Généralement, « la progression d’un cancer du sein prend plusieurs mois et même quelques années ».  

 Le cancer du sein est un adversaire redouté. Il est très souvent vaincu par ceux qui n’abandonnent pas le combat.  

Hawa Diaby

Hawa Diaby
Hawa Diabyhttps://saheltribune.com
Hawa Diaby est présentatrice à E7TV, un web TV, après un stage de six (6) mois effectué au site d’informations Aufait Mali. Passionnée de l’écriture, elle a accepté de rejoindre, en novembre 2022, l’équipe de Sahel Tribune. Hawa Diaby s’intéresse, particulièrement, aux faits sociaux sur lesquels elle réalise des reportages ou des micros-trottoirs en vue de mieux informer le public. Hawa poursuit des études de journalisme et communication à l’Institut supérieur des techniques économiques comptable et commerciale (INTEC SUP) de Bamako.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières publications

Lutte contre le paludisme : un candidat-médicament bientôt en test au Mali et dans d’autres pays africains

En vue d’éliminer rapidement l’infection paludéenne, y compris les souches résistantes et bloquer la transmission du parasite, des instituts de recherche se sont donné la main pour développer un candidat-médicament.

Lutte contre le Sida : vers une riposte nationale souveraine dans l’esprit du Mali Kura ?

Partout dans le monde, le 1er décembre est consacré Journée de lutte contre le Sida. Cette date marque le lancement du mois de lutte contre la maladie au Mali.

Malnutrition au Mali : comment adapter la stimulation psychosociale pour les enfants malnutris

Apporter des soins nutritionnels et un traitement médical aux enfants malnutris ne suffit pas. Il faut une stimulation psychosociale.

Qatar 2022 : GenMove, plus de 50 jeux vidéo pour stimuler l’activité physique et aider les enfants

Il contient plus de 50 jeux. « Chaque famille de jeux a six niveaux de compétence, inspirant les enfants à continuer à bouger et à terminer tous les mouvements »
%d blogueurs aiment cette page :