Au Tchad, la 5e édition du mois du livre et de la lecture est lancée

Au Tchad, la 5e édition du mois du livre et de la lecture est lancée
L’assistance au lancement du mois du livre 2021. ©Tchad Infos

Au Tchad, le lancement de la 5e édition du mois du livre a lieu ce 2 novembre à la bibliothèque nationale. C’était sous la présidence d’Achta Djibrine Sy, ministre de la Culture et de la Promotion de la Diversité.

« Le livre, vecteur de Paix et de Vivre ensemble », c’est le thème de la 5e édition du Mois de livre et de la lecture. Cet événement artistique et culturelse déroule du 2 au 30 novembre à N’Djaména et dans les provinces tchadiennes.

À travers cette thématique, les autorités du pays souhaitent rappeler à leurs compatriotes que « le livre apporte une réponse holistique, permettant d’établir le lien entre le vivre ensemble et la paix, parce qu’il cultive l’empathie, l’équité, le respect mutuel, la capacité à apprécier les différences », a expliqué Mme Achta Djibrine Sy, ministre de la Culture et de la Promotion de la diversité.

Jeter de nouvelles bases

Dans ce pays sahélien, confronté à une véritable crise sécuritaire à l’instar de la plupart des pays du G5 Sahel (Mali, Burkina Faso, Mauritanie, Niger et Tchad), la ministre dira dans la dynamique de la recherche de la paix qu’« un livre qui transmet des valeurs contraires [aux] précieux principes de vie en communauté ; ne mérite pas d’être rangé dans les rayons [des] bibliothèques ou vendu sur [le] marché national » tchadien.

Il s’agit surtout d’« un moment d’échange et de partage entre les acteurs de la chaine du livre », indique Madame la ministre. Les autorités tchadiennes de la transition sont convaincues que dans le contexte particulier que traverse leur pays, le livre « permettra de jeter les bases de la réconciliation nationale, du dialogue inclusif, de la justice sociale et du développement dans un Tchad pluriel ».

Séances de lecture publique

Pour atteindre ces objectifs, au cours de ce mois du livre et de la lecture, la Maison du patrimoine culturel du Tchad, en partenariat avec les acteurs de la chaîne du livre, les chefs d’établissements scolaires, les chercheurs du supérieur et les enseignants, organisent des activités liées au livre et à la lecture.
Des séances de lecture publique, en français et en arabe dans une vingtaine d’établissements scolaires à N’Djaména et dans les provinces, les centres de lecture et d’animation culturelle, marqueront également ce mois. Il y aura aussi des conférences-débat et des ateliers d’écriture.

Les autorités ont exhorté les Tchadiens à faire sien cet événement en prenant part aux différentes activités prévues.

Chiencoro

Chiencoro

Chiencoro a plusieurs années d'expérience dans la presse écrite et le blogging au Mali. Il est présentement journaliste-reporter à Sahel Tribune.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

%d blogueurs aiment cette page :