« Ainsi va le monde » : Un recueil de poèmes engagé pour un meilleur devenir social    

Date:

Share post:

Publié en juin 2022 chez les Éditions Gafé, « Ainsi va le monde » de Claire Paul Coulibaly, une écrivaine malienne, est un recueil de poèmes qui invite au changement, tant individuel que collectif. C’est aussi un hymne à l’armée malienne.

Les violences faites aux femmes, la paix, le patriotisme, l’amour, le respect de soi et des autres, la dépigmentation ou encore la responsabilité, la maladie, la mort, la solitude ainsi que la liberté, telles sont entre autres des thématiques abordées dans cet ouvrage de 49 pages. Un recueil de poèmes qui contient également de véritables messages dédiés à la bravoure des forces de défenses et de sécurité du Mali.

« Ma sécurité, c’est toi / À toi / Toute ma confiance / Toute ma déférence / Loin des tiens / Pour l’amour de la patrie / Pour honorer le serment « Vaincre ou mourir » / Plus fort, plus déterminé / Tu es parti combattre / À poursuivre le combat / À toujours le gagner », lit-on dans cet ouvrage, composé d’une quarantaine de poèmes.

« Ainsi va le monde », de par sa présentation innovante, son approche pédagogique et des outils dignes d’ateliers de coaching est un appel au changement, à l’humanisme. D’où l’exhortation de l’écrivaine Claire Paul Coulibaly, à abandonner les pratiques qui n’honorent nullement la dignité humanité. D’où ses critiques contre la dépigmentation. Cette pratique qui consiste à renier son propre corps, au détriment de celui d’un autre. Ce phénomène reste une « Pratique avilissante, déshonorante », consistant à se rendre « méconnaissable et reprochable ».

Dans ce premier recueil de poèmes, l’auteure dégage ce qu’elle estime être les conséquences de cette pratique. « Elle s’éclaircit avec des cosmétiques / Pour un illusoire bien-être / Sa mauvaise senteur suscite / Le dégoût, la désapprobation / Sa couleur acquise provoque / L’étonnement, l’indignation… »

Dans son combat pour le changement social, Claire Paul Coulibaly touche également du doigt la problématique des inégalités sociales en défendant notamment le combat des femmes, la lutte contre les violences faites aux femmes.

Bakary Fomba

Bakary FOMBA
Bakary FOMBA
Né à Kounambougou (région de Koulikoro), Bakary Fomba est enseignant de formation. Journaliste-blogueur, membre de Doniblog, la Communauté des Blogueurs du Mali. Il est également contributeur à Benbere, plate-forme des blogueurs maliens. Il est présentement le Directeur de la rédaction du site web d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits saheltribune.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires

Le langage des fesses

Entre fascination érotique selon le regard masculin, féminité idéale, revendication anti-maigreur, promotion commerciale, ou même message théologique, les fesses, qu’elles soient féminines ou masculines, ont servi de support à bien des messages à travers les siècles.

Littérature malienne : deux organisations littéraires veulent promouvoir les écrivains disparus

L’Union des Écrivains du Mali (UEM) et le mouvement littéraire les Jeunes Esprits de la Littérature malienne (JELMA), ont rendu de vibrants hommages à des écrivains maliens disparus.

Pour la réussite du LMD, « l’État doit créer les conditions nécessaires », dixit Yaya Dabo

Écrivain, Yaya Dabo est professeur de philosophie au lycée technique de Ségou (LT-SEG). Il a accordé une interview à Sahel Tribune sur son ouvrage « Incidents de parcours ».

Comment Beyoncé a contribué à la diffusion des cultures africaines

Beyoncé vient de sortir son septième album studio solo, intitulé Renaissance (2022). L’album, qui crée l’événement dans la culture populaire mondiale, est le premier d’un projet en trois parties. Son précédent opus, l’album visuel Black is King (2020), a été réalisé en collaboration avec de nombreux artistes africains.
%d blogueurs aiment cette page :