22 septembre 2022 : retour sur 24 h de commémoration

Date:

Share post:

La République du Mali a 62 ans. Les Maliens ont célébré, jeudi 22 septembre 2022, le 62e anniversaire de l’indépendance du pays. À Bamako, notamment au niveau de la présidence malienne, cette commémoration a débuté depuis le mercredi soir.

Placé sous le signe de l’« Union dans la Souveraineté retrouvée », ce 62e anniversaire de l’accession du Mali à son indépendance revêt un caractère assez particulier dans un contexte politique singulier, marqué par un rapprochement plus accru avec le peuple frère de la Guinée, qui connait comme par coïncidence, les mêmes développements politiques que le Mali.

La présence en terre malienne du Colonel Mamadi Doumbouya, le président de la transition guinéenne, invité d’honneur de la présidence du Mali, qui a choisi Bamako pour son premier déplacement hors de la Guinée, depuis sa prise de fonction, le 5 septembre 2021, reste un véritable signe de rapprochement des « deux poumons dans un même corps ».

« Un jour de méditation sur nos devanciers » 

Un dépôt de gerbes de fleurs au pied du monument de l’indépendance, la prise d’armes au 34e bataillon militaire du génie militaire de Kati, l’exécution de l’hymne national et le défilé militaire ont été les temps forts de cet événement dans la capitale malienne.

Dîner offert par le président Goïta à son homologue guinéen
Dîner offert par le président Goïta à son homologue guinéen de la transition, le 21 septembre 2022. 📷Saheltribune.

Aussi faut-il noter la décoration du président guinéen, élevé à la dignité de Grand-croix de l’ordre national du Mali, à titre étranger, par son homologue malien. Autres temps forts de cette commémoration ont été le dîner offert à Doumbouya par Goïta et la remise des clefs de 35 ambulances au ministère malien de la Santé et du Développement social par les deux présidents. Un sabre a également été remis par le Col. Assimi Goïta à son homologue guinéen. Le sabre est un symbole de la droiture dans la tradition des officiers.

Au regard des progrès enregistrés dans plusieurs domaines, avec l’avènement des autorités actuelles, beaucoup de Maliens ont exprimé leurs satisfactions, affirmant que le pays retrouve de plus en plus sa souveraineté nationale.

Remise des clefs d'ambulances
Remise des clefs d’ambulances, devant la salle des banquets de Koulouba, le 22 septembre 2022. 📷Saheltribune.

« C’est un jour symbolique pour la Nation malienne. Un jour de méditation sur nos devanciers qui se sont battus pour l’indépendance de notre Nation, en l’occurrence le Président Modibo KÉÏTA et ses fidèles compagnons », a déclaré le colonel Assimi Goïta, au dépôt de gerbe de fleurs au monument de l’indépendance. À en croire le Col. Goïta, « la défense de la souveraineté, le respect de la souveraineté reposent nécessairement sur la défense des intérêts du peuple malien. Cela est un combat de générations pour chaque Malienne et Malien, pétri de patriotisme, d’intégrité et de loyauté ».

Les quatre piliers de la refondation

Toutefois, le Chef de l’État a lancé un « appel solennel à tous les Maliens de faire l’union sacrée autour des idéaux de la refondation ». Selon ses précisions, le processus de la refondation repose sur quatre piliers. Le premier est l’homme. Il faut avoir un Malien patriote, intègre, engagé pour la défense des intérêts du peuple malien. Le deuxième pilier, l’armée. Il faut bâtir une armée solide, plus agressive, capable d’intervenir en tout temps, en tout lieu et en toute circonstance. Le troisième pilier est l’État. Avoir un État bien gouverné, un Mali débarrassé de la corruption, de l’injustice, un Mali développé. Le quatrième et dernier pilier est la cohésion sociale, l’union autour des idéaux de la refondation, a expliqué le chef de l’État malien, dans une interview accordée à la presse nationale et transmise en direct sur la télévision nationale.

https://www.facebook.com/Presidence.Mali/videos/1133183510885503/

Pour rappel, dans son discours à la Nation du mercredi soir (21 septembre), le Col. Goïta a appelé « les Maliens à ne pas succomber dans les démos de la division malgré les actions de manipulation et les campagnes médiatiques mensongères à but subversif visant à saper le moral de nos vaillants soldats et à créer la confusion au sein de notre peuple ».

Bakary Fomba

Bakary FOMBA
Bakary FOMBA
Né à Kounambougou (région de Koulikoro), Bakary Fomba est enseignant de formation. Journaliste-blogueur, membre de Doniblog, la Communauté des Blogueurs du Mali. Il est également contributeur à Benbere, plate-forme des blogueurs maliens. Il est présentement le Directeur de la rédaction du site web d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits saheltribune.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires

Mali : A 6 ans, Alioune a été amputé de la jambe

Alioune, 6 ans, encore insouciant et rêveur, a vu sa vie basculer lorsqu’il a été amputé de la jambe à la suite d’une blessure par balle.

Tchad : les inondations à N’Djamena renforcent la crise humanitaire et font craindre l’apparition d’épidémies

Depuis mi-août, le centre et le sud du Tchad sont frappés par des graves inondations, les dernières touchant la capitale, N’Djamena, où deux fleuves ont débordé, laissant des quartiers entiers submergés par les eaux.

La renaissance du phénix !

Son absence avait fait couler beaucoup d’encres et de salives. Le doute était persistant, voire sceptique. Trop de conjectures avaient été émises. Même sa rencontre avec le chef de l’État n’avait pas réussi à rassurer les plus sceptiques. Le temps est quand même le meilleur des juges.

Mali : le M5-RFP charge le Cadre des partis et regroupements politiques

Le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) a répondu dans une note d’information, le 3 décembre dernier, à une déclaration du Cadre des partis politiques publiée, le 26 novembre 2022.