Home A la Une Tabaski : une tranche de vie à la malienne

Tabaski : une tranche de vie à la malienne

0 comment 557 views

La Tabaski, célébrée le 6 juin 2024, sera l’occasion pour les Maliens de promouvoir les valeurs de paix, de tolérance et de cohésion sociale. Leaders religieux et personnalités de la société civile appelleront à l’unité et mettront en avant les initiatives interconfessionnelles pour renforcer le vivre-ensemble au Mali.

Ah, la Tabaski ! Ce moment tant attendu de l’année où le Mali se pare de ses plus belles couleurs, où le mouton devient roi pour un jour, et où les valeurs de paix et de cohésion sociale prennent tout leur sens. On dit souvent que le Mali est un pays de paradoxes, mais en réalité, c’est un pays de richesse humaine et culturelle. Et si vous en doutez encore, laissez-moi vous embarquer dans ce voyage au cœur de la Tabaski.

La magie de la Tabaski

La Tabaski, ou fête de l’Aïd al-Adha, est bien plus qu’un simple évènement religieux. C’est un véritable festival de la fraternité, où chaque geste, chaque sourire, chaque accolade porte en lui les germes de la paix et de la tolérance. 

Dans chaque quartier, les éclats de rire des enfants éclateront, les salutations chaleureuses des voisins, et le doux parfum des plats mijotant sur le feu. Tout le monde sera sur son trente-et-un, prêts à accueillir amis et famille, musulmans, chrétiens, animistes… peu importe ! La Tabaski est avant tout une fête du vivre-ensemble.

À l’approche de la Tabaski, les leaders religieux et les personnalités de la société civile multiplieront les appels à l’unité et à la fraternité. La vraie force du Mali réside dans son unité. Les fidèles chrétiens aussi appelleront à partager l’amour et la tolérance avec leurs frères musulmans. 

Ce qui est magnifique au Mali, c’est cette capacité à transformer les différences en richesses. Les initiatives interconfessionnelles foisonnent, illustrant à merveille cette volonté de dialogue et de compréhension mutuelle. 

Un élan de solidarité

La Tabaski est aussi l’occasion de manifester une solidarité sans faille. Les familles aisées n’hésitent pas à partager leur mouton avec celles qui n’ont pas les moyens de s’en procurer. C’est ainsi que l’année dernière Mamadou, simple ouvrier, a pu offrir à ses enfants un repas digne de ce nom grâce à la générosité de son voisin. « C’est ça, l’esprit de la Tabaski », me confie-t-il avec un sourire ému. Et ce n’est pas un cas isolé. Partout au Mali, des gestes de bonté comme celui-ci se multiplient, renforçant les liens sociaux et consolidant la paix.

Les jeunes ne sont pas en reste dans cette dynamique de cohésion sociale. Ils organisent généralement des tournois de football interquartiers, des concerts et des spectacles de danse pour célébrer ensemble cette fête. Ces activités deviennent des plateformes d’expression où ils peuvent diffuser des messages de paix et d’unité. 

Un modèle pour le monde

La Tabaski au Mali est bien plus qu’une simple fête religieuse. Elle est le reflet d’une société qui, malgré ses défis, reste attachée à des valeurs fondamentales de paix, de tolérance et de solidarité. C’est un modèle de vivre-ensemble que beaucoup de pays pourraient envier.

Alors, en cette période de Tabaski, levons nos verres de bissap ou de jus de gingembre et célébrons ce qui nous unit. Parce qu’au Mali, la paix n’est pas un mot, c’est une réalité vécue, partagée et perpétuée. Et si la Tabaski peut nous rappeler cela, alors elle aura déjà accompli une grande part de sa mission. Joyeuse Tabaski à tous !

Chiencoro Diarra 

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate