Sécurité routière : l’OMS annonce une déclaration politique de réduction de 50%

Date:

Share post:

Pour réduire de 50% le nombre de décès et blessés sur les routes d’ici 2030, une nouvelle déclaration politique sera adoptée par les États du monde, a annoncé l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Dans un communiqué du 30 juin 2022, l’OMS livre des chiffres qui font froid dans le dos. Dans le monde, les accidents de la route tuent près de 1,3 million de personnes chaque année, soit plus de 2 personnes par minute. Plus de 90 % de ces décès surviennent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, indique-t-on. « Les accidents sont le plus grand tueur d’enfants et de jeunes dans le monde », souligne l’OMS.

Depuis l’invention de l’automobile, plus de 50 millions de personnes sont morts sur les routes du monde. Plus que le nombre de décès de la Première Guerre mondiale ou de certaines des pires épidémies mondiales, indique l’Organisation mondiale de la santé.

« Chaque jour, nous quittons nos maisons pour emprunter des routes qui nous mènent à nos emplois, à nos écoles et pour répondre à nos besoins vitaux quotidiens. Pourtant, nos systèmes de transport restent bien trop dangereux », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS à l’occasion d’une réunion qui se déroule du 30 juin au 1er juillet 2022. Sous le thème « L’horizon 2030 pour la sécurité routière : assurer une décennie d’action et de réalisation ». Selon le patron de l’OMS, la sécurité routière concerne tout le monde et aucune mort ne devrait être acceptable sur nos routes.

Dr Étienne Krug, directeur du département des déterminants sociaux de la santé à l’OMS, juge important de « placer la sécurité au cœur de nos systèmes de mobilité » et d’en faire un impératif sanitaire, économique et moral urgent.

Déclaration politique

Au cours de la réunion de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations Unies sur la sécurité routière mondiale, il sera adopté par les États membres une déclaration politique visant à réduire de 50 % le nombre de tués et de blessés sur les routes d’ici 2030. Une déclaration qui appelle à l’élaboration et au financement de plans nationaux et locaux avec des objectifs et un financement clairs.

Pour l’OMS, il s’agit d’une étape importante pour la sécurité routière et la mobilité durable. Le patron de l’Organisation mondiale de la santé estime qu’« Il faudra un leadership transformateur de la part des plus hauts niveaux du gouvernement pour agir sur la Déclaration politique afin de faire de cette vision une réalité ».

À travers cette déclaration, les gouvernements du monde entier s’engagent à « assurer le leadership et la coordination au plus haut niveau du gouvernement pour s’assurer que toutes les composantes de la société sont incluses pour agir sur la sécurité routière et s’engagent à renforcer les politiques et les actions visant à réduire les décès et les blessures », explique l’OMS.

Chiencoro Diarra

Chiencoro
Chiencorohttps://saheltribune.com
Chiencoro a plusieurs années d'expérience dans la presse écrite et le blogging au Mali. Il est présentement journaliste-reporter à Sahel Tribune.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires

Contre des « actes d’agression » français, le Mali « se réserve le droit de faire usage de la légitime défense »

Accusant la France d’« actes d’agression », le Mali a saisi le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU), à travers une lettre du 15 août. Le Mali dit qu’il « se réserve le droit de faire usage de la légitime défense » si les « activités considérées comme de l’espionnage » et des tentatives « d’intimidation » de la France persistent.

Dialogue national inclusif : l’appel de Macky Sall aux groupes rebelles tchadiens

Alors en visite bilatérale au Tchad, le président en exercice de l’Union africaine a lancé un appel aux groupes rebelles tchadiens, qui n’ont pas encore signé l’accord de paix de Doha. Il les invite à rejoindre le dialogue national inclusif, qui s’ouvre le 20 août 2022, pour « donner le maximum de chance de parvenir à une paix inclusive, globale et durable ».

Tchad : deux soldats tués dans une attaque terroriste, près du lac Tchad

Ce lundi 15 août 2022, deux soldats tchadiens ont été tués par des djihadistes à Dabantchali, dans la région du lac Tchad, a annoncé le président tchadien, Mahamat Idriss Déby Itno.

Macky Sall : « Le Mali mérite le soutien de toute la communauté africaine et internationale »

En tournée sous-régionale, le président sénégalais Macky Sall s’est rendu au Mali, ce lundi 15 août 2022. À sa descente d’avion, vers 10 h 20, il a été accueilli par son homologue malien de la transition, colonel Assimi Goïta, à aéroport international président Modibo Kéïta de Bamako-senou. Le président sénégalais a invité à soutenir le Mali.
%d blogueurs aiment cette page :