Home GouvernancePolitique Réorganisation territoriale au Mali : un processus de renforcement du vivre-ensemble ?

Réorganisation territoriale au Mali : un processus de renforcement du vivre-ensemble ?

0 comment 68 views

Pour expliquer les choix et orientations aux populations afin de recueillir leurs préoccupations, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation a initié les 29 et 30 avril 2021, dans les régions et dans le district de Bamako, des ateliers relatifs au découpage administratif et territorial du Mali. Suite à ces ateliers, plusieurs nouvelles régions et de nouveaux cercles ont été créés.

Du 29 au 30 avril dernier, des ateliers relatifs au processus de réorganisation du territoire malien se sont tenus dans les différentes capitales régionales ainsi que dans le district de Bamako. À travers ces ateliers, de nouvelles régions et de nouveaux cercles ont été créés. L’objectif visé à travers lesdits ateliers reste à expliquer les choix et orientations aux populations afin de recueillir leurs préoccupations et attentes en vue de créer des conditions d’adhésion de l’ensemble des acteurs au processus, a indiqué dans un communiqué du 3 mai 2021 le ministre en charge de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga.

En effet, le processus actuel de réorganisation territoriale a démarré en 2012 avec la création de 11 nouvelles régions. Le même processus s’est poursuivi avec l’organisation des concertations régionales en 2018, a-t-il rappelé.

Selon les précisions du ministre Maïga, le parachèvement de ce processus, conformément aux orientations de la Feuille de route de la Transition, a été engagé par son ministère suivant une approche participative, inclusive et de co-construction dont l’objectif ultime est de renforcer le vivre-ensemble.

Quant à la Commission chargée du processus, celle-ci a travaillé sur la base de critères permettant de doter le Mali d’une « organisation territoriale solide capable de faire face au défi sécuritaire, en promouvant le développement local et en créant un cadre propice pour l’organisation des élections à venir », a indiqué le ministre dans son communiqué.

S’agissant des attentes et des préoccupations enregistrées au cours de ces ateliers régionaux, le ministre a déclaré qu’elles seront traitées avant de soumettre la proposition de réorganisation territoriale à l’attention des plus hautes Autorités. Cela voudrait-il dire que le ministre a bien entendu les cris de cœur des citoyens exprimés dans différentes régions à travers des manifestations ? En effet, ce découpage administratif et territorial a donné lieu à des contestations dans plusieurs régions du pays où des zones réclament un statut supérieur. Ce redécoupage constitue une patate chaude dans les mains des autorités de la transition

Bakary Fomba

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate