Home A la Une Réflexions sur le report électoral au Sénégal : Quel avenir pour la démocratie ?

Réflexions sur le report électoral au Sénégal : Quel avenir pour la démocratie ?

0 comment 294 views

Le report de l’élection présidentielle au Sénégal, initialement prévue pour le 25 février 2024, par le président en exercice Macky Sall, suscite des réflexions profondes en philosophie politique, car il touche à des questions essentielles concernant la nature du pouvoir, la légitimité du gouvernement et les fondements de la démocratie.

Dans un Sénégal en pleine effervescence politique, le report de l’élection présidentielle annoncé par le président Macky Sall bouscule les attentes et ravive les débats sur la démocratie et la gouvernance politique au Sénégal. Entre impératifs de stabilité et respect des principes démocratiques, cette décision soulève des interrogations cruciales quant à l’avenir du pays et à la légitimité de ses dirigeants.

Défendre l’intérêt véritable du peuple 

Cette décision du pouvoir en place met en lumière la tension entre l’autorité du gouvernement et la volonté démocratique du peuple. Selon la perspective du contrat social, développée notamment par des philosophes tels que John Locke, Jean-Jacques Rousseau et Thomas Hobbes, le gouvernement tire sa légitimité du consentement des gouvernés. Ainsi, tout retard ou changement dans le processus électoral soulève des questions sur la légitimité de l’autorité politique en place. Locke, par exemple, affirme que lorsque le gouvernement viole les droits du peuple, celui-ci a le droit de se révolter. Cette idée souligne l’importance de respecter les engagements pris envers les citoyens dans le cadre des élections démocratiques.

Ce report met également en exergue les enjeux de la stabilité politique et de l’intérêt général. Selon la perspective de Thomas Hobbes, dans son ouvrage « Le Léviathan », la stabilité politique est essentielle pour éviter le chaos et maintenir l’ordre social. En effet, Macky Sall justifie son action par la nécessité de garantir la paix et la sécurité nationales, au-delà des impératifs démocratiques immédiats. Cependant, il est crucial de s’assurer que de telles décisions sont prises dans l’intérêt véritable du peuple et ne servent pas simplement les intérêts du gouvernement en place.

Défendre les principes démocratiques même dans les moments difficiles

Toutefois, cette décision de report soulève aussi des préoccupations éthiques concernant la manipulation du processus démocratique. Comme le souligne Hannah Arendt, philosophe politique, la démocratie repose sur la liberté d’expression et la participation citoyenne. Tout acte visant à restreindre ces libertés compromet la légitimité du régime en place et menace les fondements de la démocratie. Ainsi, il est essentiel de garantir que le report de l’élection ne soit pas utilisé comme un moyen de réprimer l’opposition ou de maintenir le pouvoir en place de manière autoritaire.

Pourtant, la décision du président en exercice met également en lumière les défis de la gouvernance démocratique dans un contexte de crise ou d’incertitude. Selon Michel Foucault, philosophe du pouvoir, les gouvernants ont tendance à exercer un contrôle accru sur la société dans les moments de crise, au nom de la sécurité et de la stabilité. Cependant, cette concentration de pouvoir risque de porter atteinte aux libertés individuelles et à la démocratie elle-même. Ainsi, il est crucial de rester vigilant et de défendre les principes démocratiques même dans les moments difficiles.

Le report de l’élection présidentielle au Sénégal soulève donc des questions complexes et multidimensionnelles en philosophie politique. Il met en balance la légitimité du pouvoir, la stabilité politique, les libertés individuelles et la gouvernance démocratique. Cette situation appelle à une réflexion approfondie sur les principes fondamentaux de la démocratie et de la gouvernance politique, ainsi que sur la manière de concilier les impératifs de stabilité avec les exigences de la démocratie et de la justice.

Fousseni Togola 

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate