Mois de solidarité au Mali : le message de la doyenne de Bamako à Assimi Goïta

Mois de solidarité au Mali : le message de la doyenne de Bamako à Assimi Goïta
Colonel Assimi Goïta rend visite à la doyenne de Bamako. © Présidence du Mali.

Dans le cadre du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, le président de la transition, colonel Assimi Goïta, a rendu visite, samedi 9 octobre 2021, à la doyenne de Bamako, Maïmouna Sangaré, âgée de 112 ans.

Le bord de toutes les artères menant à la Commune III du district de Bamako était occupé par une foule compacte sortie pour accueillir le président de la transition et sa délégation, qui sont venus rendre visite à la vieille Maïmouna, à Niomirambougou.

Les présents offerts à la doyenne d'âge de Bamako par le Chef de l'Etat
Les présents offerts à la doyenne d’âge de Bamako par le Chef de l’Etat. ©Présidence du Mali.

Le président de la transition, Colonel Asssimi Goïta, ne s’est pas rendu chez la doyenne de Bamako les mains vides. Il a offert à la vieille dame des présents chers aux personnes âgées : une grande couverture, un foulard, un chapelet, un tapis de prière, du cola et du haricot. Le tout accompagné d’un bélier et d’une enveloppe.

Maïmouna et ses recommandations

Assise tout droit dans un fauteuil, habillée en bazin bleu et portant un foulard couvrant toute la tête jusqu’au cou, Maïmouna Sangaré, dans une voix assez audible, a commencé par remercier le chef de l’État pour sa considération à son égard. Des bénédictions ont été formulées pour la stabilité et la paix au Mali, mais aussi des recommandations ont été faites. Jouissant de ses facultés, la doyenne de Bamako exhorte le président Goïta à veiller à la lutte contre le chômage. « Tant que les jeunes n’ont pas de travail, il sera difficile de retrouver la paix et la stabilité. Ils deviennent facilement des voleurs », a-t-elle laissé entendre.

Colonel Goïta donne une calebasse remplie de colas à la doyenne de Bamako
Colonel Goïta donne une calebasse remplie de colas à la doyenne de Bamako. © Présidence du Mali.

Née vers 1909, Mme N’diaye Maïmouna Sangaré est mère de quatre (4) enfants, trois (3) garçons et une (1) fille, de 41 (quarante-et-un) petits-enfants et six (6) arrières petits-enfants.

À 112 ans, Maïmouna a une santé de fer. Cela se sent dans sa voix (assez audible), et au contenu des discours qu’elle tienne.

Chiencoro

Chiencoro

Chiencoro a plusieurs années d'expérience dans la presse écrite et le blogging au Mali. Il est présentement journaliste-reporter à Sahel Tribune.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

%d blogueurs aiment cette page :