Mali : l’Office central de lutte contre les stupéfiants fait une importante saisie provenant du Nigéria

Mali : l’Office central de lutte contre les stupéfiants fait une importante saisie provenant du Nigéria
Trafic de drogue en Afrique avec implication de hauts responsables politiques. Image d'illustration. Crédit photo: internaute

L’Office central de lutte contre les stupéfiants (OCS), en collaboration avec la CAAT et la douane française, a saisi une importante quantité d’héroïne, le 6 octobre 2021. Le suspect est en garde à vue.

Grâce à la collaboration entre l’Office central de lutte contre les stupéfiants, la douane française et la cellule aéroportuaire anti Trafic (CAAT), M. Gérald Chukwuma Innocent a été interpellé, mercredi 6 octobre 2021, par les éléments du CAAT, au siège de Bolloré à Hamdallaye ACI. Il était en possession « de 1 kg 554 grammes d’héroïne enfouie dans deux pièces de moteur bien conditionné sur le point d’être expédié en Chypre », explique l’OCS dans un communiqué du 8 octobre 2021.

Heroine saisie
Saisie d’héroïne au Mali par l’OCS et d’autres structures. ©CAAT

Selon les précisions de l’OCS, les « sachets emballés contenaient une substance blanchâtre dont l’analyse avec le tester a confirmé la présence d’héroïne. Les 16 sachets avec emballage ont donné un poids total de 1Kg554 g pour une valeur de 37.500.000Fcfa ». Le suspect, précise notre source, révèle que « le produit provient du Nigeria et devrait transiter par le Mali avec pour destination finale le Chypre ».

Surveillance permanente

Le 27 septembre dernier, la douane française avait saisi 555 grammes de méthamphétamine à l’aéroport de Roissy. Ce produit, précise-t-on dans le communiqué, avait quitté le Mali pour la Nouvelle-Zélande. Le partage de ce renseignement entre les deux pays a permis d’approfondir les enquêtes et la surveillance. « À partir de ces informations, les enquêteurs de l’OCS ont mis en place une surveillance permanente autour des activités du sieur Gérald », souligne-t-on.

Bien que le suspect avait commencé par nier les faits qui lui sont reprochés et que le passage « des deux pièces au scanner n’a pu révéler l’existence de produits stupéfiants », la détermination des enquêteurs de l’OCS aura raison de lui. « Convaincus, les enquêteurs ont demandé l’autorisation au procureur de dessouder les deux pièces, ce qui a permis de découvrir 08 sachets bien emballés et enfouis dans chaque bloc ».

Les investigations sont en cours et devraient amener les enquêteurs de la CAAT à demander le concours du pays de départ, le Nigeria. En attendant, le suspect est en garde à vue avant d’être présenté au procureur du pôle judiciaire spécialisé pour trafic international de stupéfiant, a indiqué l’OCS.                                                                                             

Chiencoro

Chiencoro

Chiencoro a plusieurs années d'expérience dans la presse écrite et le blogging au Mali. Il est présentement journaliste-reporter à Sahel Tribune.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

%d blogueurs aiment cette page :