Mali : Le président Bah N’Daw et son premier ministre, Moctar Ouane, libérés

Mali : Le président Bah N’Daw et son premier ministre, Moctar Ouane, libérés
Bah Ndaw, à droite, Moctar Ouane à gauche. ©Présidence de la République

Les deux chefs d’institutions civiles de la transition au Mali, arrêtés le lundi soir par la junte militaire dirigée par le colonel Assimi Goïta, puis conduits dans la ville garnison de Kati, ont été libérés hier nuit, selon une source proche.
Ils avaient été emmenés manu-militari par les soldats sous les ordres du patron des putschistes après la lecture de la liste du nouveau gouvernement de large ouverture.

Les militaires visiblement mécontents de l’éviction de deux éléments influents de la junte, le colonel Modibo Koné, ministre de la sécurité, et le colonel Sadio Camara, ministre de la défense, ont contraint le Président et le premier ministre de la transition à renoncer à leurs prérogatives. Dans la foulée des évènements qui ont commencé le lundi, les deux personnalités ont finalement présenté leur démission au vice-président et le médiateur de la CEDEAO hier mercredi.
Plus tard dans la nuit du mercredi, ils ont été libérés et autorisés à rentrer chez eux. Le conseiller du chef de la junte, Baba Cissé, a annoncé lors d’une conférence de presse que les personnes arrêtées seront libérées graduellement. Au moment où nous mettons en ligne, on est sans nouvelle de la libération du secrétaire général de la présidence et le nouveau ministre de la défense qui ont été arrêtés au même moment que le Président Bah N’Daw et le premier ministre, Moctar Ouane. D’autres personnalités militaires resteraient en détention avec les militaires. Par contre, le colonel major, Kassoum Goïta, nommé à la Direction Générale de la Sécurité d’Etat, est toujours porté disparu.

Après avoir écarté toutes les personnalités civiles du pouvoir, le colonel Assimi Goïta, s’octroie le titre du Président de la Transition et serait entrain de mener des tractations pour nommer un civil à la tête du gouvernement. Il murmure que les militaires ont jeté leur dévolu sur le M5-RFP pour occuper la primature. Et le M5-RFP est en concertation pour choisir leur candidat qui, selon des sources crédibles, est Dr Choguel Kokala Maïga.
Siaka DIAMOUTENE

Source: Maliweb.net

Sahel Tribune

Sahel Tribune est un site d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits, crée en 2020 au Mali, sous le nom Phileingora. C’est en 2021 que ce nom bascule vers Sahel Tribune afin d’offrir un contenu plus adapté à nos lecteurs et partenaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

%d blogueurs aiment cette page :