Le Mali, la terre accueillante

Date:

Share post:

Pendant que beaucoup ne parlent que des côtés négatifs du Mali, Tidiani Bakary Guindo, étudiant en Master philosophie au Mali, prend sa plume pour décrire toute la spécificité de cette nation.

Le Mali, ma Patrie Mère

Le Mali, la terre de mes Ancêtres

Le Mali, le pays des hommes intègres

Le seul pays de « Sinankunya » et de « Djatiguiya »

Le Mali, la terre accueillante,

Car ma Patrie Mère est une mère

Oui une mère solidaire et sincère

Une mère qui a un cœur noble et ouvert

Lire aussi « Comment avoir une vie plus riche » : les huit recettes pour réussir son entreprise

C’est dans ce Mali que je suis né

Il m’a inculqué les valeurs morales

Il m’a appris le sens de l’hospitalité et de la fidélité

Il m’a appris le sens de l’amour et du bien-être

Il m’a appris le sens de l’honneur et de la dignité

Il m’aide à marcher et à parler

Il me donne à manger et à boire

Il me porte dans son cœur tel une mère qui donne naissance à son enfant

Il m’allaite de par sa diversité culturelle telle une mère allaite son enfant

Lire aussi Arouna Sangaré, peintre-dessinateur : « Le Malien croit pouvoir vivre sans l’art alors que sa vie même est de l’art »

C’est ici au Mali que le Sénégalais se sent chez lui

C’est ici au Mali que l’Ivoirien se sent chez lui

C’est dans ce pays que le Chinois se comporte comme un Malien

Bref, c’est dans ce Mali que les ressortissants des différentes nationalités se sentent chez eux

Le Mali, un pays du confort et du réconfort

Un pays d’ataraxie et de béatitude

Le pays de Soundjata Keïta et de Modibo Keïta

Ce pays n’est pas l’apanage d’Ibrahim Boubacar Keita

Ce pays est loin d’être l’héritage de Karim Keita

Car c’est un pays arc-en-ciel et multicolore qui englobe toutes les ethnies

C’est le pays des Bambaras et des Peulhs

C’est le pays des Dogons et des bozos

C’est le pays des Marakas et des Miankas

C’est le pays des Sénoufos et des Bwa

C’est le pays des Tamasheks et des Bâillas 

C’est le pays des Dafings et des Môssis

Lire aussi Amina, la petite fille qui sensibilise sur le covid-19

C’est le pays des Malinkés et des Sonrhaïs

C’est le pays des Traditionalistes et des Musulmans

C’est le pays des Chrétiens et des Libres penseurs

Car ce pays se définit et se détermine par sa devise : « Un Peuple, Un But, Une Foi »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières publications

[Billet fictif] Tué dans une attaque et obligé de rendre compte de son vécu

A son procès, dans le monde des morts, il fait le bilan de son règne, devant les patriarches. Un billet qui donne à réfléchir sur la lourde responsabilité d’être chef, surtout dans un pays où la sécurité reste encore un idéal.

Fête de la nativité : au Mali, Noël, moment de communion entre communautés

Demain, la communauté chrétienne célèbre la fête de la nativité. Au Mali, le Noël est un moment de communion entre différentes communautés.

Salif Sacko, enseignant-chercheur : « Le conflit est une négation des droits de l’homme »

Le conflit est une négation des droits de l’homme. En temps de conflit, la violation des droits de l’homme est très fréquente, car les personnes civiles sont massacrées, elles sont violées, torturées, leur dignité est bafouillée.

Sadiques, ils sont ! [Editorial]

À la faveur du mois d’octobre désormais consacré à la solidarité nationale, en rendant visite à la doyenne d’âge de Bamako, Mme N’Diaye Maïmouna Sangaré, 113 ans (née vers 1909), ce qui fait d’elle, en quelque sorte, la sœur cadette d’un Amadou Hampâté Ba, le Chef de l’État a signifié que, dans la continuité de l’État et de la nation, tout ce qui est bien doit être pérennisé, voire devenir un patrimoine sur lequel chaque génération doit veiller jalousement.
%d blogueurs aiment cette page :