Inondations au Mali : 52 495 sinistrés, 16 morts et plusieurs autres dégâts

Date:

Share post:

L’hivernage rime avec les inondations surtout lorsque l’on enregistre de fortes quantités de pluie. Le bilan des inondations entre mai et septembre 2020 donne froid dans le dos.

Entre le mois de mai et septembre 2020, les pluies diluviennes ont engendré de nombreux dégâts au Mali. Selon les dernières estimations de la coordination des Nations unies pour les affaires humanitaires (Ocha Mali), durant la période en revue, le bilan humain et matériel de ces inondations reste lourd.

Au total, 52 495 sinistrés ont été dénombrés au Mali, indique Ocha Mali. De ce chiffre, il ressort que c’est Ménaka qui enregistre le plus grand nombre de sinistrés avec 16 890 personnes touchées.  Cette région est suivie de la région de Ségou qui enregistre 13 642 sinistrés. En troisième position se classe Koulikoro avec 11 116 personnes sinistrées.  Quant à la région de Mopti, Ocha Mali rapporte qu’elle enregistre 4833 sinistrés. S’agissant de la situation des inondations dans la première région, la coordination humanitaire des Nations unies indique que Kayes enregistre un total de 2680 personnes sinistrées. Pour Sikasso, c’est au total 1474 personnes sinistrées.  Elle est suivie du district de Bamako, 1080 sinistrées.  C’est la région de Gao qui arrive à l’avant-dernière position du classement avec 792 personnes sinistrées.  Kidal est la région qui enregistre le moins de sinistrés avec seulement 790 personnes sinistrées. 

Ces inondations survenues entre le mois de mai et le mois de septembre ont privé 16 personnes de leur vie et blessé 25 autres personnes, d’après les chiffres fournis par Ocha Mali. 

Sur le plan matériel,  ces inondations ont causé plusieurs dégâts. Au total, 2728 maisons et 7030 tonnes de céréales ont été détruites, selon Ocha Mali.

Ces inondations massives ne peuvent qu’entrainer une augmentation du besoin humanitaire puisqu’elles occasionnent des déplacements internes des populations.  Une situation qui vient s’ajouter à la crise sécuritaire qui a fait de nombreux déplacés. 

Fousseni Togola

Sahel Tribune
Sahel Tribunehttps://saheltribune.com
Sahel Tribune est un site d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits, crée en 2020 au Mali, sous le nom Phileingora. C’est en 2021 que ce nom bascule vers Sahel Tribune afin d’offrir un contenu plus adapté à nos lecteurs et partenaires.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières publications

Sortie de la 3e cohorte du SNJ : « nous ne faisons que lier l’acte à la parole », dixit le président Goïta

C’est une première au Mali. Les admis de la fonction publique de l’État et des collectivités territoriales, envoyés, il y a six mois, dans le camp de Bapho, à Ségou, pour leur formation militaire obligatoire au service national des jeunes (SNJ), ont achevé leur session avec brio.

Mali : la présence des militaires allemands, une « perte de temps et d’argent »

L’Allemagne remet en cause le déploiement de ses troupes au Mali. Selon le nouveau ministre de la Défense, Boris Pistorius, la présence des militaires allemands sur le sol malien est une «perte de temps et d’argent

« Semaine de la justice » : briser le mur de glace entre les acteurs et les justiciables  

Les activités de la 1re édition de la Semaine de la justice ont été lancées, le 23 janvier 2023, au Centre International de Conférence de Bamako (CICB). Le ministre de la Justice et des Droits de l’homme, Garde des sceaux, Mamoudou Kassogué, a invité à briser le mur de glace qui existe entre les acteurs et les justiciables.

Sahel : la France retirera ses troupes du Burkina d’ici « un mois »

La France retirera ses troupes du Burkina Faso, d’ici « un mois ». L’information a été donnée ce mercredi par une porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, qui confirme que la France a reçu la demande du Burkina Faso de retrait de ses troupes déployées dans le pays
%d blogueurs aiment cette page :