Home Actualités Hage Geingob, président de la Namibie, s’éteint à 82 ans : adieu à un héros de l’indépendance

Hage Geingob, président de la Namibie, s’éteint à 82 ans : adieu à un héros de l’indépendance

0 comment 252 views

Ce dimanche 4 février 2024, la Namibie pleure la perte de son président émérite, Hage Geingob, décédé à l’âge de 82 ans des suites d’un cancer. La disparition de cette figure historique laisse un vide immense dans le cœur de la nation namibienne, marquée par la lutte pour l’indépendance et le développement sous la gouvernance éclairée de Geingob.

Né en 1941 dans la région d’Otjozondjupa, Hage Geingob s’est engagé très jeune dans la lutte contre le régime d’apartheid en Afrique du Sud, devenant un membre fondateur de la SWAPO, le parti au pouvoir en Namibie. Après l’indépendance en 1990, il a occupé divers postes gouvernementaux, notamment celui de Premier ministre de 1990 à 2002. En 2014, il a été élu président de la Namibie, puis réélu en 2019.

Perte d’un héros inoubliable 

Les mandats du président Geingob ont été marqués par un engagement sans faille envers le développement économique et social de la Namibie. Il s’est attaqué avec détermination aux défis persistants de la pauvreté, du chômage et des inégalités. En parallèle, il a joué un rôle de premier plan dans la promotion de la paix et de la stabilité dans la région de l’Afrique australe.

Hage Geingob était un homme d’État respecté et apprécié par ses concitoyens. Sa disparition constitue une grande perte non seulement pour la Namibie, mais pour toute l’Afrique. Le gouvernement a décrété un deuil national de 30 jours pour honorer sa mémoire.

Fervent défenseur de la démocratie

Le monde entier a exprimé son chagrin et rendu hommage à cet homme d’État exceptionnel. Le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a salué « un grand leader africain qui a consacré sa vie à la libération de son pays et au développement du continent ». Pour sa part, le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a exprimé sa « profonde tristesse » et a déclaré que le président Geingob « était un ami et un camarade de longue date ». Quant au Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, il a rendu hommage à « un dirigeant exemplaire qui a lutté pour la justice et l’égalité ».

Hage Geingob laisse derrière lui un héritage majeur en tant que fervent défenseur de la démocratie, de la justice sociale et du développement économique. Son rôle crucial dans la consolidation de la paix et de la stabilité en Namibie et dans la région de l’Afrique australe restera gravé dans les annales de l’histoire.

Son décès est une perte douloureuse, mais son souvenir continuera d’inspirer les générations futures à poursuivre les idéaux de démocratie et de progrès qu’il a incarné tout au long de sa vie.

Chiencoro Diarra 

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate