État de l’énergie en Afrique : bientôt un nouveau rapport de la Chambre africaine

État de l’énergie en Afrique : bientôt un nouveau rapport de la Chambre africaine
Lignes de haute tension. Image d'illustration. ©Par Spedona/JH Mora, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3190395

Dans un communiqué rendu public sur son site, la Chambre africaine de l’énergie annonce la parution de son nouveau rapport sur l’état de l’énergie sur le continent en 2022.

Au Mali comme dans de nombreux pays africains, chaque année, des citoyens protestent les coupures intempestives d’électricité et revendiquent une fourniture d’énergie de qualité à leur gouvernement. La société énergie du Mali (EDM-SA) est même prise pour cible, par la plupart des manifestants. Pourtant, elle ne serait pas totalement fautive.

« Faire disparaître la pauvreté énergétique d’ici 2030 »

Bien que la production d’énergie renouvelable en Afrique pourrait connaître une croissance de près de 14,5 % en 2021, une baisse globale de la production de 2,5 % pourrait intervenir en raison des effets de la pandémie de Covid-19, prévient un communiqué du 21 octobre 2021. Le charbon, le pétrole et le gaz naturel « représentaient collectivement les trois quarts (75 %) de la production d’électricité en Afrique », indique-t-on avant de prévenir que « les mesures rapides pour atteindre le net zéro à tout prix auront un impact négatif grave sur l’Afrique et donc hautement déconseillée ».

Rapport sur l'état de l'énergie en Afrique
Rapport sur l’état de l’énergie en Afrique. ©La Chambre africaine de l’énergie.

Plus de 580 millions (près de 46%) de la population du continent africain n’ont pas accès à l’électricité, indique le prochain rapport de la Chambre africaine de l’énergie, qui sera présenté le 25 octobre 2022. Pour « faire disparaître la pauvreté énergétique d’ici 2030 », la capacité de production d’électricité de l’Afrique doit augmenter rapidement de plus de 6 % par an pour soutenir une croissance économique forte, favoriser l’industrialisation et préserver les moyens de subsistance, explique-t-on dans un communiqué du 21 octobre 2021.

Suite à la reprise de la demande et de l’offre par rapport aux faibles niveaux de 2020, ce nouveau rapport rassure que le secteur pétrolier et gazier devrait connaître une augmentation des activités d’investissement en 2022. Une croissance qui pourrait s’expliquer aussi par l’amélioration des flux de trésorerie des sociétés pétrolières et gazières, notamment au cours de la dernière partie de 2021.

Outil d’information et d’orientation

Le rapport sur l’état de l’énergie en Afrique 2022, est un outil qui fournit aux parties prenantes des informations fiables et exploitables sur le secteur énergétique de l’Afrique. Il guide les acteurs sur les investissements pour l’année à venir. Aussi explore-t-il les forces qui façonnent le secteur énergétique et du pétrole du continent et fournit-il des informations et des tendances clés auxquelles l’industrie et les principales parties prenantes devraient prêter attention dans un avenir proche, précise-t-on dans le communiqué. « Cette perspective est le guide de la Chambre à l’intention des principaux acteurs du secteur de l’énergie », souligne-t-on. Depuis sa création en 2019, le rapport annuel sur les perspectives du secteur énergétique africaine, s’attèle à cette mission d’information et d’orientation.
Au cours de la présentation de ce nouveau rapport, des experts de l’industrie rejoindront le président exécutif de la Chambre africaine de l’énergie NJ Ayuk , afin de partager leur point de vue sur les perspectives pour 2022 et ce que cela signifie pour l’avenir de l’énergie de l’Afrique, précise le communiqué.

Ce rapport, d’après le même communiqué, est le résultat d’une « solide coopération régionale et internationale entre la Chambre africaine de l’énergie, les gouvernements et d’autres acteurs majeurs des secteurs public et privé à travers l’Afrique ».

Chiencoro

Chiencoro

Chiencoro a plusieurs années d'expérience dans la presse écrite et le blogging au Mali. Il est présentement journaliste-reporter à Sahel Tribune.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

%d blogueurs aiment cette page :