Home Planète COP28 : un appel urgent à l’action renforcée contre le changement climatique dans les régions fragiles et en conflit

COP28 : un appel urgent à l’action renforcée contre le changement climatique dans les régions fragiles et en conflit

0 comment 265 views

Alors que les crises liées au changement climatique se multiplient, il est crucial de sauver des vies après les catastrophes, mais également de renforcer la résilience pour sortir du cycle infernal de la crise et de la réaction. La COP28, sous la présidence de M. Al Jaber, s’engage à placer la vie et les moyens de subsistance des populations au cœur de ses actions, en organisant notamment une journée dédiée au climat, à l’aide d’urgence, au rétablissement et à la paix.

Face à l’urgence climatique qui menace notre planète, il convient d’agir rapidement pour protéger les populations les plus vulnérables. Dans un contexte où le système humanitaire peine à faire face aux multiples crises, il devient impératif de se préparer et de renforcer la résilience afin de sortir du cercle vicieux de la crise et de la réaction. C’est dans cette optique que la COP28, présidée par M. Al Jaber, lance un appel urgent à une action renforcée contre le changement climatique dans les régions fragiles et touchées par des conflits. Une déclaration sur le climat, l’aide d’urgence, le rétablissement et la paix est en cours d’approbation par les gouvernements et les organisations internationales afin de mobiliser un engagement collectif pour renforcer l’action climatique et soutenir les communautés affectées par des crises prolongées.

Un appel urgent à une action renforcée contre le changement climatique

Dans les pays fragiles et en proie aux conflits, les phénomènes météorologiques extrêmes touchent chaque année trois fois plus de personnes que dans les autres pays. Pourtant, les habitants des États extrêmement vulnérables ne reçoivent qu’une fraction, parfois jusqu’à 80 fois moins, des fonds alloués au climat par rapport à ceux qui vivent dans des États plus stables.

Dans une déclaration conjointe, publiée le 10 novembre dernier, Cindy McCain, directrice exécutive du Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM), et Dr. Sultan Al Jaber, président de la Conférence des Nations unies sur le changement climatique (COP28), ont lancé un appel urgent à une action renforcée contre le changement climatique dans les régions fragiles et touchées par des conflits. Cette initiative intervient en amont de la COP28, où sera officiellement présentée une déclaration sur le climat, l’aide d’urgence, le rétablissement et la paix.

Le premier bilan mondial de l’Accord de Paris a révélé que la planète se rapproche dangereusement du seuil critique du réchauffement climatique de 1,5°C, avec des conséquences qui touchent toutes les régions du globe, en particulier les zones les plus vulnérables. Mme McCain souligne que « la plupart des pays les plus fragiles au monde sont ceux touchés par le changement climatique« , ajoutant que ces nations déjà affligées par des conflits, l’insécurité et la pauvreté voient leurs besoins humanitaires exacerbés par le changement climatique. Elle insiste sur le fait que cela entraîne « encore plus de faim, de misère, d’insécurité et de migration ».

Renforcer l’action climatique, les investissements et la capacité d’adaptation

Les pays fragiles et en proie aux conflits subissent trois fois plus de phénomènes météorologiques extrêmes chaque année que les autres nations. Pourtant, ils ne reçoivent qu’une fraction des fonds alloués au climat par rapport aux États plus stables. Cette disparité est alarmante et nécessite une attention immédiate.

M. Al Jaber, président de la COP28, s’est engagé à placer la vie et les moyens de subsistance des populations au cœur des actions de la conférence. Il annonce la tenue d’une journée dédiée au climat, à l’aide d’urgence, au rétablissement et à la paix lors de la COP28. Il souligne que le changement climatique affecte l’ensemble de l’humanité, mais pas de manière égale.

La déclaration sur le climat, l’aide d’urgence, le rétablissement et la paix de la COP28 est en cours d’approbation par les gouvernements, les organisations internationales et régionales, les institutions financières internationales, les entités philanthropiques et les acteurs du climat, de l’environnement, du développement, de l’aide humanitaire et de la paix. Son objectif est de mobiliser un engagement collectif pour renforcer l’action climatique, les investissements et la capacité d’adaptation dans les pays et les communautés touchés par des conflits ou des crises humanitaires prolongées. 

La déclaration propose également un ensemble complet de mesures financières, politiques, programmatiques et pratiques pour concrétiser cet engagement.

F. Togola

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate